Egalité des chances : un délégué interministériel à Montpellier

Par |
De G. à Droite : Gwendoline Lefebvre présidente JCE Montpellier, Jean-Marc Mormeck délégué interministériel, Chantal Marion vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Julien Bourgoin président national de la JCEF. Crédit : Daniel Croci, HJE 2017

Dans le cadre de la Convention nationale JCEF qui s'est tenue du 15 au 17 juin 2017 à Montpellier, est intervenu Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel en charge de l’égalité des chances des Français d’outre-mer.

Le vendredi 16 juin, dans les salons de la Maison des relations internationales de Montpellier – en présence de Gwendoline Lefebvre, présidente locale de la Jeune Chambre économique, et de Chantal Marion,  vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole – Julien Bourgoin, président national de la JCEF, a accueilli Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel en charge de l’égalité des chances des Français d’outre-mer.

Julien Bourgoin a évoqué à cette occasion, ses projets pour la JCEF. Dont la valorisation de l’engagement associatif dans l’entreprise au travers du pacte et du CV citoyens ; et le rôle de la société civile et de la jeunesse dans le renouvellement du paysage politique. Il a indiqué que M. Mormeck, dont la mission est l’insertion économique des jeunes et la citoyenneté, avait accepté d’emblée de participer à la convention nationale de la JCEF de Montpellier. Il souhaitait interagir avec les 800 participants de cet événement, et présenter les actions de sa délégation.

L’insertion des jeunes d’outre-mer et des banlieues

Invité d’honneur de cette 64e convention nationale de la Jeune Chambre Economique française, le délégué interministériel a indiqué avoir pris la tête de cette délégation il y a un an et demi, « pour [s’]investir par rapport à la jeunesse ». Pour les jeunes d’outre-mer mais aussi pour ceux des banlieues de la métropole. Notant que la dynamique d’entreprendre existe chez les jeunes, il constate qu’ « ils n’ont pas de réseaux pour les aider à concrétiser leur volonté ». « L’idée de la délégation est justement de créer du réseau et d’établir comment interagir et les aider. Nous avons pris du temps pour les écouter et entendre leurs demandes » a-t-il indiqué. Pour mener à bien son projet, la délégation a contacté une centaine d’entreprises et de grands groupes qui ont répondu favorablement à la demande de Jean-Marc Mormeck.

La plate-forme delegation.jeunesseoutremer.org

Une plateforme est accessible en ligne . Il s’agit de http://delegation.jeunesseoutremer.org/. Elle permet de trouver des stages pour la validation de diplômes, des contrats d’apprentissage, des emplois… Dans un deuxième temps, l’association Jeunesse Outre Mer accompagne les jeunes à l’utilisation de cette plate-forme (dépôt des CV, aide aux entretiens…).

« Il n’y pas que des jeunes qui cherchent du travail, mais également de potentiels futurs entrepreneurs. Une discussion est en cours avec un organisme pour permettre une aide au financement de ces jeunes en quête de création d’une entreprise ou d’une activité. Le but de la délégation est d’aider et de dynamiser les jeunes » a conclu le délégué interministériel.

Des miniforums d’insertion dans les grandes villes

Il a également annoncé que des miniforums sur l’insertion, organisés dans un premier temps dans les grandes villes de la métropole, étaient à l’étude. Ceci pour faire connaître les actions de sa délégation et aller à la rencontre des jeunes. Chantal Marion, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, a indiqué que la métropole montpelliéraine accueillait très favorablement cette annonce et pourrait se joindre à cette initiative.

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité