Ad’Occ Sport lance la première session de son incubateur à Toulouse

Par |
adocc-sport-premiere*-session-de-son-incubateur-toulouse

Après avoir aidé 34 promotions de porteurs de projets, Ad'Occ Sport a lancé la première session toulousaine de son incubateur, dupliquant ainsi son dispositif d'accompagnement présent à Montpellier. Jean-François Soucasse, président délégué et directeur général du Toulouse Football Club, était le parrain de l'opération lancée dans la Ville Rose le jeudi 21 février, pour accueillir les 15 nouveaux porteurs de projets et jeunes entreprises au sein de l'incubateur.

L’ambition de l’incubateur Ad’Occ Sport

Ce dispositif a pour objectif de professionnaliser les entrepreneurs de la filière du sport, des loisirs et du tourisme, favoriser les mises en réseaux et l’échange de bonnes pratiques, accompagner la structuration des projets innovants et soutenir les activités créatrices d’emploi et de développement économique dans la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

Favoriser, accélérer et sécuriser le passage de l’idée au projet

Chaque année, deux sessions d’accueil de 15 porteurs de projets sont proposées, de février à juin à Toulouse et de septembre à janvier à Montpellier. Les candidats sont sélectionnés sur cinq critères pour intégrer l’incubateur :

  • le caractère innovant du projet,
  • l’implantation du projet sur le territoire Occitanie/Pyrénées – Méditerranée,
  • le potentiel de développement et de création d’emplois du projet,
  • la composition de l’équipe projet,
  • l’appartenance à la filière sport, tourisme et loisirs.

Les 15 jeunes entreprises sélectionnées pour intégrer l’incubateur Ad’Occ Sport bénéficieront d’un programme intensif de trois à quatre mois alternant :

  • des formations collectives : business plan, stratégie marketing et communication, marketing digital, réglementation et environnement juridique du tourisme, organisation du sport, prise de parole en public, RGPD, propriété intellectuelle, initiation à la comptabilité, analyse financière, aides à la création, statuts juridiques et fiscalité des entreprises, etc. ;
  • de l’accompagnement individuel par les chargés de missions Ad’O et des spécialistes des domaines juridiques et financiers ;
  • 2 jurys de sélection pour valider la poursuite de l’accompagnement par l’agence Ad’Occ ;
  • des ateliers de sensibilisation, de café-éco ou de rendez-vous individuels pour la mise en réseau avec les acteurs régionaux ciblés.

Les 15 projets sélectionnés en février à Toulouse :
– Application qui réinvente la gestion pour les clubs de sport ;
– Produits à base de spiruline fraiche ;
– Service pour les étudiants-sportifs à l’étranger ;
– Collectif pour la promotion du sport féminin ;
– Relance d’une marque iconique de selles de vélos en cuir ;
– Développement d’un véhicule électrique tout-terrain ;
– Bornes multiservices pour vélos électriques ;
– Applications de jeux grandeur nature ;
– Application pour l’assistance à l’entraînement des chevaux de course ;
– Plateforme collaborative de podcasts ;
– Salle d’escalade de type bloc outdoor ;
– Offre d’accompagnement pour les voyageurs d’affaires ;
– Skateboards composites révolutionnaires ;
– Plateforme de référence des loisirs adaptés ;
– Solution qui réinvente les consignes à bagages.

L’incubateur Ad’Occ Sport fonctionne dans le cadre de la charte RésO Incubateurs Pépinières + (réseau régional d’appui à la création d’entreprises) et propose d’accompagner les entrepreneurs régionaux, notamment dans la formalisation de leur plan d’affaires.


A propos de l’incubateur AD’OCC Sport

L’objectif d’Ad’Occ Sport est de permettre aux jeunes pousses de passer de l’idée au lancement sur le marché en quelques mois.
L’incubateur accompagne les entrepreneurs dès la phase d’ante-création, notamment dans la formalisation de leur plan d’affaires. Ad’Occ Sport les met en lien avec un réseau régional et national constitué de 200 professionnels et d’experts de la filière. C’est un dispositif d’accompagnement à la création et au développement stratégique des entreprises innovantes de la filière du sport et du tourisme en Occitanie. Ce cadre doit permettre aux porteurs de projet de valider le besoin et construire la solution, de positionner son offre sur le marché, d’élaborer un modèle économique adapté, de tester le concept, de préparer son plan de financement et de choisir son statut juridique.

Plus d’infos


A lire

L’Agence régionale de développement économique d’Occitanie baptisée «AD’OCC»

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité