Intérim en Occitanie : 15 000 offres d’emplois non pourvues, faute de qualification

Par |
emploi-travail-taux

La Région Occitanie et Adecco s’engagent en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle. L'Occitanie veut s’appuyer sur l’emploi intérimaire et apporter une solution aux 15.000 offres d'emplois non pourvues, et développer le CDI intérimaire et les PCP (pôles de compétences partagées).

L’Occitanie et Adecco s’engagent en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle. Carole Delga, présidente de la Région, et Pierre Lombard, directeur général des opérations Adecco France, signeront une convention en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle le mardi 20 mars 2018, au sein de l’agence de Blagnac du réseau d’intérim.

La Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée compte 52.000 nouveaux habitants chaque année. Elle est confrontée à une demande d’emploi importante, que le taux de croissance de l’emploi ne permet pas d’absorber. Avec un nouveau panel d’aides aux entreprises, une carte des formations renouvelée et des formations innovantes adaptées aux spécificités de ses 18 bassins d’emplois, la Région souhaite relever le défi de l’emploi.

La Région veut développer le CDI intérimaire

L’emploi intérimaire, en progression de 10,2% en Occitanie en 2017, participe à la dynamique de reprise de l’emploi dans la région et constitue un levier de développement économique sur lequel elle entend aujourd’hui s’appuyer, en partenariat avec Adecco. « En réponse à la constante progression démographique de notre région, nous devons chaque année créer 22.000 nouveaux emplois. Il est aussi nécessaire de répondre aux besoins en compétences des entreprises qui peinent à recruter : 15.000 offres d’emplois qui restent non pourvues sur notre territoire, faute de qualification. Ce nouveau partenariat avec Adecco va permettre de renforcer l’action de la Région pour relever ces défis, notamment via le développement du CDI intérimaire, pour renforcer la sécurisation des parcours professionnels et favoriser l’accès à l’emploi », a déclaré Carole Delga.

(MD)


1.000 CDII signés en Région

Le CDI Intérimaire est un des principaux leviers sur lequel la Région et Adecco souhaitent s’appuyer dans le cadre de cette convention. Ce type de contrat alterne des périodes de missions dans les entreprises et des « intermissions ». Il  permet aux salariés d’envisager plus sereinement leur avenir professionnel et personnel, avec une garantie mensuelle de rémunération, tout en sécurisant leur parcours professionnel. Le CDI intérimaire continue son importante progression (+82,4 % sur un an) pour concerner près de 26.400 contrats fin 2017 en France, dont 48% signés par Adecco. En Occitanie, Adecco a signé près de 600 CDII sur un total d’environ 1000.

Développer les pôles de compétences partagées (PCP)

Autre dispositif que la Région Occitanie et Adecco souhaitent développer pour favoriser la montée en compétences des salariés et offrir une solution ressources humaines souple et efficace aux entreprises : les pôles de compétences partagées (PCP).  Les pôles de compétences partagées réunissent les entreprises d’un même secteur d’activité pour lesquelles le groupe Adecco s’engage à mettre à disposition un groupe de 50 à 100 collaborateurs en CDI intérimaires, recrutés et formés avec le concours des entreprises.  4 PCP existent d’ores-et-déjà en Occitanie : à Montpellier et Toulouse sur le secteur du BTP, à Montauban autour de la logistique et à Toulouse dans le tertiaire. Des projets de création sont en cours à Moissac, à Nîmes, à Castres ou encore à Montpellier et Toulouse.

Mutualiser les ressources

Au-delà de ces outils, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Adecco s’engagent également à collaborer pour mutualiser leurs ressources sur l’évolution des besoins en compétences et des métiers en tension, renforcer les liens entre Adecco et les organismes de formations partenaires de la Région pour créer des passerelles directes de recrutement ou encore pour favoriser le recours au CDI Intérimaire pour les publics possédant un faible niveau de qualification, notamment dans les formations de l’Ecole régionale du numérique créée par la Région.

(DC)

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité