L’intérim chute de 5,8% en un an en Occitanie

Par |
prism-emploi-barometre-emploi-interimaire

Selon le baromètre Prism'emploi publié le 6 mars, l'évolution des effectifs intérimaires en janvier 2019 indique que l’emploi intérimaire accuse une baisse de 5,8 % en Occitanie par rapport à janvier 2018.

Le travail temporaire diminue de 6,6 % en janvier 2019

Dans le détail sectoriel, l’activité de l’intérim stagne dans le BTP (à 0 %) et diminue légèrement dans les services (- 2,3 %) et le commerce (- 3,8 %). La tendance dans le secteur industriel, caractérisée par une diminution de l’ordre de – 9 % au quatrième trimestre, enregistre, avec – 7,8 %, un léger mieux en ce début d’année. Les transports poursuivent leur dégradation, passant de -12,8 % en décembre 2018 à – 13,5 % en janvier 2019.

Dans ce contexte, toutes les catégories professionnelles sont orientées à la baisse. Avec – 0,7 %, les cadres et professions intermédiaires connaissent une évolution nettement plus favorable que la moyenne. Les effectifs ouvriers qualifiés (- 7,1 %), les employés (- 7,4 %) et les ouvriers non-qualifiés (- 7,6 %) reculent dans des proportions comparables.

Seule la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est orientée à la hausse avec + 1,6 %.

La baisse du travail temporaire observée en janvier doit toutefois être relativisée :
• En croissance depuis janvier 2015, l’intérim se situe à un niveau historiquement élevé.
• Avec près de 54 000 CDI intérimaires signés à fin janvier, ce contrat progresse et répond aux besoins des entreprises de façon complémentaire aux contrats d’intérim classiques. Depuis un an, 25 300 CDII supplémentaires ont été signés par les agences d’emploi. Ainsi en tenant compte de ces contrats, la tendance du mois se situerait plutôt aux alentours de – 3 %.

 Quelques repères sur l’intérim :

  • L’intérim représente une part relativement stable de l’emploi salarié en France : entre 2,9% et 3,6% depuis 2000 ;
  • l’intérim constitue un indicateur avancé de l’emploi, les infléchissements observés intervenant six à douze mois avant que les mouvements d’emploi des autres secteurs ne soient perceptibles ;
  • un niveau de croissance économique annuel compris entre 0,6% et 0,8% permet de créer des emplois intérimaires. Le seuil permettant aux entreprises de développer de l’emploi durable se situe aux alentours de 1,5% ;
  • l’évolution de l’intérim ne permet pas d’anticiper l’évolution du chômage, qui est influencée par de nombreux facteurs extérieurs à l’emploi ;
  • 53.750 CDI intérimaires ont été signés à fin janvier

L’intérim en Occitanie

En janvier 2019, l’emploi intérimaire baisse en Occitanie de 5,8 % par rapport à janvier 2018.

Evolution des effectifs intérimaires par grand secteur d’activité

La majorité des secteurs sont en baisse. L’emploi intérimaire se développe dans le BTP (+5,4 %). En revanche, les effectifs baissent dans l’industrie (-4,0 %), le commerce (-7,9 %), les services (-8,4 %) et les transports (-21,8 %).

 

Evolution des effectifs intérimaires par qualification

Toutes les qualifications sont en baisse. Les effectifs intérimaires s’affaiblissent chez les cadres et professions intermédiaires (-0,5 %), les ouvriers qualifiés (-2,0 %), les ouvriers non qualifiés (-5,8 %) et les employés (-19,1 %).

Tendances territoriales : évolution des effectifs intérimaires

Aude – 4,3 %
Gard – 12,5 %
Hérault – 1,0 %
Lozère  /
Pyrénées-Orientales + 1,2 %
Ariège  – 5,6 %
Aveyron  – 12,5 %
Haute-Garonne  – 6,7 %
Gers  – 2,7 %
Lot – 8,4 %
Hautes-Pyrénées + 19,4 %
Tarn – 12,4 %
Tarn-et-Garonne – 17,1 %

La France des régions en janvier 2019 par rapport à janvier 2018 

La majorité des régions enregistrent un recul. En janvier 2019, seule la région Provence-Alpes-Côte d’Azur voit ses effectifs intérimaires augmenter (+1,6 %).

Le baromètre Prism’emploi apporte un éclairage sur les tendances de l’emploi intérimaire. Il décrit les évolutions en pourcentage des effectifs intérimaires observées au cours de l’ensemble du mois précédent (par rapport au même mois de l’année précédente) selon les qualifications, les grands secteurs d’activité, les régions et les départements.

Le baromètre est établi par un tiers de confiance indépendant, Umanis, à partir des statistiques transmises par un panel d’entreprises de travail temporaire représentant plus de 80 % de l’emploi intérimaire. Afin de comparer le volume d’emploi intérimaire sur une base identique, les statistiques sont corrigées du nombre de jours ouvrés.


A propos de Prism’emploi

Prism’emploi est l’organisation professionnelle, qui regroupe plus de 600 entreprises de toute taille, professionnels du recrutement et de l’intérim. Elle représente 90 % du chiffre d’affaires de la profession. 8 260 agences d’emploi et 26 000 salariés permanents sont présents sur l’ensemble du territoire.


Pour plus d’informations

barometre-prisme.eu


A lire

Interim : -19,6 % dans l’Hérault selon Prism’Emploi

Prism’emploi – Occitanie : l’emploi intérimaire en baisse en juillet 2016

Baisse de 8,8 % de l’emploi intérimaire en Occitanie en décembre 2018

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité