Enquête OPCALIA Languedoc-Roussillon : 72% des entreprises jugent la formation professionnelle prioritaire

Par |

L’enquête Conjoncture menée par Opcalia auprès de 112 entreprises du Languedoc-Roussillon du 8 octobre au 19 novembre 2012 met en évidence que la crise économique abaisse toujours plus la confiance des entreprises en l’avenir donc leurs intentions d’emploi et le recours à des organismes de formation extérieurs. Cependant, dans ce contexte, la formation bénéficie toujours d’une image positive et 72% des entreprises continuent à la juger prioritaire. La majorité (96%) des interviewés la juge efficace.

Le recrutement a tendance à être moins pénalisé par la difficulté à rencontrer les bons profils. En 2012, 26% des entreprises ont cependant rencontré des difficultés de recrutement, en particulier pour les techniciens (52%) et les opérateurs de premier niveau (48%). La pénurie de bons profils est la première raison avancée dans 73% des cas devant les conditions de travail (35%).

Investissements en formation à la baisse

En 2012, 18% des entreprises ont augmenté leurs budgets formation, le solde global des variations (intentions de hausses – intentions de baisses) atteignant 8%.

Pour 2013, 12% seulement des entreprises envisagent d’augmenter leurs budgets formation avec un solde négatif de variations d’intentions global de -2%. Les intentions de formation sont en hausse particulièrement pour les techniciens et les opérateurs de premier niveau.

Sur le principe, l’effort global de formation se poursuit, mais à un rythme amoindri dans lequel les entreprises envisagent un recours accru à la formation en interne au détriment des prestataires extérieurs. Parmi les entreprises qui engagent des formations, elles seront 15% en 2013 à ne pas recourir aux organismes de formation extérieurs.

L’enquête souligne, par ailleurs, que 23% des entreprises planifient leurs actions de formation annuellement, et qu’elles s’appuient pour 69% sur leur OPCA et 71% sur des professionnels dans le choix et le financement de ces formations.

Informer sur les dispositifs

Concernant les dispositifs, l’enquête met en évidence une tendance stable pour l’apprentissage et une baisse pour le contrat de professionnalisation, une connaissance et un recours stable pour le CSP (Contrat de sécurisation professionnelle), une méconnaissance des POE/POEC (Préparation opérationnelle à l’emploi) toujours peu ancrées dans les pratiques ainsi qu’une connaissance et une utilisation toujours réduites du DIF (Droit individuel à la formation).

– L’alternance : les contrats d’apprentissage sont connus par 95% des entreprises, 23% y ont déjà eu recours, et 9% en ont l’intention bien que 94% en soient satisfaits ; les contrats de professionnalisation sont connus par 92% des entreprises, 38% y ont déjà eu recours, 13% en ont l’intention et 93% en sont satisfaits. Pour 2013, les plus grandes entreprises, les adhérents Opcalia, l’enseignement privé et les organismes de formation constituent le potentiel pour 2013.

– Les CSP : 57% des entreprises connaissent leurs obligations d’information concernant ce dispositif et 12% y ont eu recours cette année. Il est à noter que 19% souhaitent recevoir davantage d’informations sur ce dispositif.

– Les POE/POEC : 38% connaissent la POE et 27% la POEC ; 8% des entreprises ont déjà eu recours à l’un de ces dispositifs et 4% de celles qui n’y ont pas eu recours en ont l’intention. L’OPCA (36%) et Internet (35%) constituent les vecteurs privilégiés d’information, 22% souhaitant recevoir davantage d’informations sur ces dispositifs.

– Le DIF et le DIF portable : 25% déclarent une consommation régulière du DIF dans leur entreprise et 21% d’entre eux rencontrent des difficultés de mise en œuvre, notamment en raison du manque de motivation de leurs salariés (72%) ; 40% informent leurs salariés sur le sujet ; 75% connaissent le DIF portable et 58% connaissent leur obligation d’information en cas de licenciement ; 34% de celles qui ont utilisé le DIF portable ont été accompagnées notamment par leur OPCA (44%) ; et 14% souhaitent recevoir davantage d’informations sur le DIF portable.

A propos d’Opcalia (www.opcalia.com)

Opcalia est un Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) – interbranches, interprofessionnel et interrégional – au titre de la formation professionnelle. Il finance la formation des salariés via différentes mesures : Plan formation ; Contrats et périodes de professionnalisation ; DIF, bilans de compétences, VAE. Opcalia, c’est aujourd’hui un acteur national de premier plan, un levier d’action de 650 millions d’euros en ressources propres, 90 millions d’euros de cofinancements, 29 branches et 110 000 entreprises adhérentes.

(Source OPCALIA L-R)

 

(*)Enquête Conjoncture Opcalia 2012-2013 conduite dans le cadre de l’enquête nationale avec le cabinet Majors Consultants auprès de plus de 5617 (60 000 au niveau national) entreprises adhérentes ou non du Languedoc-Roussillon, entre le 8 octobre et le 19 novembre 2012 / 112 (3 544 au niveau national) réponses de chefs d’entreprises et ou/responsables RH, obtenues pour le Languedoc-Roussillon aux 2/3 par Internet et 1/3 par téléphone. L’échantillon assure une bonne représentativité par région, taille et secteur d’activité.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité