Boom des besoins de main-d’œuvre annoncés par les entreprises

Par |
poignee-de-mains

Les entreprises prévoient des besoins en main-d’œuvre en forte croissance, d’après l’enquête annuelle de Pôle Emploi. Les petites et moyennes entreprises sont particulièrement concernées, mais elles se heurtent à des difficultés de recrutement.

En 2016, les entreprises ont affiché des intentions d’embauches en forte augmentation par rapport à 2015. Le 19 avril dernier, à Paris, Pôle Emploi a présenté son enquête BMO 2017 sur les besoins en main-d’œuvre des entreprises. Réalisée avec le Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) depuis 2012 auprès de 2,3 millions d’établissements, cette étude décrit les besoins de main-d’œuvre déclarés par les entreprises, ainsi que leurs difficultés de recrutement, détaillés par métier, secteur d’activité, type d’entreprise et bassin d’emploi. Une progression de 8,2 % « Cette année, nous avons une hausse très importante des projets de recrutement », débute Stéphane Ducatez, directeur des statistiques, des études et de l’évaluation chez Pôle Emploi. Au total, les entreprises ont déclaré près de 149 000 projets de recrutement de plus que l’an dernier, soit une progression de 8,2 %. Avec près de 2 millions d’intentions d’embauches, il s’agit d’un « niveau record », commente Stéphane Ducatez. Un record qui repose sur l’augmentation du nombre d’entreprises souhaitant embaucher : sur le plus long terme, 17,7 % des entreprises envisageaient de recruter en 2002, contre 22,4 % cette année. Les motivations également ont évolué  : dans près de la moitié des cas, il s’agit de faire face à un surcroît d’activité et dans 15,6 % des cas, de développer une nouvelle activité. Ces motivations sont croissantes, alors que celles liées à un remplacement définitif (22,5 % des cas), ou temporaire (12,4%) d’un salarié sont en diminution. Par ailleurs, près de 58 % des projets d’embauches annoncés par les entreprises concernent des emplois durables, contrats à durée déterminée ou contrats de plus de six mois. Cette proportion est en légère hausse par rapport à l’an dernier. Prudence toutefois, sur le plan statistique, les années précédentes, les intentions d’embauche des entreprises ne...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.