Les difficultés d’accès au crédit des TPE persistent

Par |
financement-credit-carte-bancaire

L’accès au crédit des entreprises est globalement satisfaisant en France. Mais des points de blocage subsistent pour les TPE et les PME, très représentées dans des secteurs qui souffrent, d’après le rapport de la Médiation du crédit. En particulier, l’accès au crédit bancaire s’accompagnerait de plus en plus souvent de conditions, comme une garantie personnelle.

Hôtellerie-restauration, filière du foie gras, région Ile-de-France… la courbe des saisines et de l’activité de la Médiation du crédit illustre les difficultés rencontrées par divers secteurs ou régions en 2016. La Médiation du crédit a présenté son bilan annuel le 21 mars dernier, à Paris. Créé en 2008, cet organisme rattaché au ministère de l’Economie a pour mission de venir en aide, par la voie de la conciliation, aux entreprises qui rencontrent des difficultés avec un établissement financier. Ce rapport dresse un tableau plutôt encourageant de l’accès au crédit des TPE et PME en France, mais pointe des difficultés structurelles qui demeurent et des problèmes conjoncturels dans certains cas durables. Ainsi, les difficultés persistent dans les secteurs qui restent confrontés à des carnets de commandes peu remplis, comme celui du commerce de détail. Quant à la filière du foie gras, elle a été touchée de plein fouet par la grippe aviaire. La sidérurgie, pour sa part, a été impactée par les surcapacités mondiales de production. Pour le reste, le profil sectoriel des entreprises qui ont recours à la Médiation reste stable par rapport à l’an dernier : avec respectivement 43% et 25% des dossiers déposés, les services et le commerce demeurent les principaux secteurs concernés par des problèmes de crédit. Au niveau régional, l’Ile-de-France a connu en 2016 une hausse significative des dépôts de dossiers (+10% par rapport à 2015), du fait de la succession d’événements qui ont impacté l’activité économique et plus particulièrement touristique, avec le contre-coup des attentats de novembre 2015, les mouvements sociaux ou encore les intempéries du printemps 2016, auxquels il faut ajouter la concurrence des VTC touchant l’activité des taxis. Un panorama national du financement « globalement satisfaisant » Au niveau national, en revanche, le nombre de saisines a diminué : la Médiation du crédit a...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.