Le groupe Banque Populaire du Sud met le cap sur 2020

Par |
Crédit photo : HJE 2017, Daniel Croci

Son directeur général, Pierre Chauvois, a présenté mardi 14 novembre, devant près de 2 000 collaborateurs réunis à l’Arena Montpellier, le nouveau Plan moyen 2018-2020 du groupe Banque Populaire du Sud. Une stratégie en 3 axes pour un groupe bancaire toujours « plus agile, proactif et rigoureux qui doit être leader sur son territoire ». Banque Populaire du Sud vise les 400 M€ de PNB consolidé à l’horizon 2020.

L’Ambition partagée, cap sur 2020 est  le slogan de cette nouvelle démarche engagée par le groupe bancaire. Ce Plan moyen stratégique portant sur trois ans (2018-2020) ouvre de nouvelles perspectives pour cette « banque coopérative au service de ses sociétaires et de ses clients » a indiqué Pierre Chauvois.

Le groupe, qui compte plus de 2 500 collaborateurs, devrait réaliser en 2017 un PNB consolidé de 380 M€ via l’ensemble de ses composantes : Banque Populaire du Sud, Dupuy de Parseval, Banque Marze, Crédit Maritime, et ses diverses filiales,  dont une société spécialisée dans l’entretien des automates bancaires (cf. voir ci-dessous).

« Avec ce Plan, nous sommes offensifs »

Pierre Chauvois précise : « Le monde bancaire bouge. Les banques en ligne – comme récemment Orange Bank ou comme la future Eko du Crédit Agricole – sont de nouveaux intervenants qui souhaitent prendre des parts de marché ou des parts Fintech. Dans ce contexte général, nous sommes offensifs ». Le Plan stratégique se déploie sur 3 axes : la clientèle, les collaborateurs et les performances du groupe bancaire dans la durée.

Cap 2020 vise à placer le client au centre de toutes les activités et des préoccupations du groupe. La transformation du modèle de distribution passera par la poursuite de la création d’agences spécialisées pour apporter davantage de compétences. Mais également par l’augmentation du nombre d’experts agissant en appui des conseillers. L’évolution du modèle de distribution passe aussi par une nouvelle organisation de la relation client, qui sera partagée et coordonnée entre agences, digital, experts, plateaux téléphoniques, et en transformant le back office en middle-office. Ceux-ci interviendront en relais des conseillers de clientèle, par exemple dans le cas de la gestion des successions (dès 2018).

Les objectifs chiffrés du plan 2018-2020

• 400 millions d’euros de PNB consolidé
• 100 000 entrées en relation sur la durée du Plan
• 150 000 produits d’assurance vendus d’ici 2020
+ 20 000 clients actifs particuliers
+ 2 000 clients actifs professionnels
+ 200 clients actifs entreprises.
• Optimiser les dépenses du groupe : 2 M€ d’économies par an.
• 85 % des collaborateurs en relation avec les clients
• Placer la BPS dans le top 3 des Banques Populaires sur l’indice de digitalisation
• 1 projet d’innovation par an minimum porté par chaque unité de la banque
• 75 % des futurs recrutés de niveau bac +5 avec une diversification dans les formations initiales et des expériences professionnelles
• 200 tuteurs en action
• Chaque manager établira un plan d’actions en coconstruction avec son équipe.

Lire la suite de l’article …

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité