Flexitanie, premier projet V2G (Vehicle-to-Grid) lancé en Occitanie

Par |

Le « smart charging » désigne les technologies visant à optimiser la charge ou la décharge d’un véhicule électrique de façon efficace et économique. Le « Vehicle-to-Grid » (V2G) constitue le volet le plus innovant du « smart charging ». Flexitanie s'inscrit dans le cadre du dispositif régional Contrat d’Innovation, un projet innovant reposant sur la technologie V2G. Cette nouvelle technologie permet à DREEV, entreprise créée par EDF et NUVVE (start-up californienne), d’utiliser les batteries des voitures électriques en stationnement comme solution de stockage d’énergie pour alimenter un véhicule ou un bâtiment.

Avec Flexitanie, la Région Occitanie, l’agence Ad’Occ, l’Ademe et le groupe EDF s’engagent pour la promotion du véhicule électrique au bénéfice des acteurs du territoire, en partenariat avec DERBI, Leader Occitanie, AVERE et la CleanTech Vallée. Avec les premiers déploiements de bornes bidirectionnelles prévus pour l’automne, les partenaires se donnent pour ambition de faire de la région Occitanie un terrain pionnier pour déployer à grande échelle cette technologie en France.



Réalimenter un bâtiment à partir d’un véhicule

Le principe : la batterie embarquée du véhicule électrique permet de stocker de l’énergie, dans la mesure où ce véhicule passe la majorité de son temps en stationnement. Grâce aux technologies V2G, l’énergie accumulée dans les batteries des véhicules électriques peut aussi servir à réalimenter un bâtiment, un quartier ou le système électrique quand ces derniers en ont besoin. Le véhicule électrique devient alors une solution permettant de faciliter l’utilisation des énergies intermittentes d’origine renouvelables, car le kWh ainsi produit et non utilisé de manière immédiate peut être stocké dans les batteries des véhicules et consommé ultérieurement.

Via son Plan Mobilité Electrique, ces technologies s’inscrivent dans l’ambition du Groupe EDF d’être le leader énergétique de la mobilité électrique d’ici 2022 en France, au Royaume-Uni, en Belgique et en Italie. Parmi les avantages de ce système, le réseau peut puiser dans la batterie l’électricité nécessaire pour répondre aux fortes demandes (lors de la pointe de consommation du début de soirée par exemple) ou pour pallier un manque ponctuel de production (notamment lorsque la météo ne permet pas d’exploiter le potentiel des moyens de production renouvelables). La technologie V2G permet ainsi d’alimenter le réseau en fonction de ses besoins (modèle bidirectionnel) et lui offre un service de flexibilité, dans le respect des besoins de mobilité du client.



Déploiement prévu à l’automne 2020 dans le Gard

L’objectif est de tester à grande échelle le projet Flexitanie, service de pilotage de bornes de charge bidirectionnelles V2G, à l’automne 2020 dans le Gard. Des bornes intelligentes embarqueront la technologie DREEV produite par EDF et la start-up californienne NUVVE. Elles permettront d’alimenter une flotte de 100 berlines compactes Nissan Leaf 100 % électrique réparties chez une dizaine d’industriels, soit l’équivalent d’une centrale de production de 1 MW. Pour Sylvain Vidal, le nouveau délégué régional EDF Occitanie : « Le V2G, c’est la mise en place concrète, au cœur des territoires, de services de flexibilité de l’énergie rendue disponible grâce au stockage. Cette technologie innovante s’inscrit dans l’ambition du groupe EDF d’être un acteur majeur de la mobilité électrique et de la transition énergétique aux côtés des acteurs locaux. Le V2G est un tiercé gagnant : économe pour le client, bas carbone pour la planète et optimal pour le réseau».

(DC)

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité