Grégory Blanvillain nouveau président de la CPME34, l’interview

Par |
© HJE 2019, Daniel Croci

En présence du président national de la CPME François Asselin et du président régional délégué Samuel Cette, Grégory Blanvillain, 39 ans (fondateur de l'agence Com'Event à Lattes), a été officialisé dans ses nouvelles fonctions de président de la CPME Hérault le mercredi 10 avril. Succédant à Bernard Cabiron, il explique à l’Hérault Juridique ses ambitions pour le syndicat patronal : l’élargissement du bureau et du conseil d’administration avec l’entrée de plusieurs personnalités locales, le doublement rapide du nombre des adhérents, être le premier syndicat départemental français à mettre en place un comité des parties prenantes sous l’impulsion de la loi Pacte, réfléchir au syndicat du futur afin d’attirer notamment les jeunes entrepreneurs, aujourd’hui peu intéressés par l’activité syndicale…

Le nouveau bureau de la CPME34

Président : Grégory BLANVILLAIN

Vice-président SERVICE : Thierry AZNAR

Vice-président COMMERCE : Stéphane CERDAN

Vice-président INDUSTRIE : Bertrand COURONNE

Vice-présidente ARTISANAT : Caroline BOUVIER

Vice-Présidente COMMISSIONS SYNDICALES  : Emmanuelle SOPHY-MONTFORT

Vice-président PROFESSIONS LIBERALES : Jérôme FERRANDO

Vice-président CELLULES GROUPE DE TRAVAIL : Benjamin CHEVALIER

Vice-président  ANTENNES TERRITORIALES et Référent OUEST-HERAULT : Guy MARTIMORT

Référente aux ADHERENTS : Véronique VILLETTE

Référent CLUBS / BRANCHES GRANDS COMPTES  : Roger-Yannick CHARTIER

Référente RELATIONS PUBLIQUES/COMMUNICATION : Katy GARCIAS


Grégory Blanvillain, l’interview

HJE : Vous souhaitez aborder votre mandat d’une manière collégiale et ouverte. Comment cela se traduit-il dans l’organisation de votre syndicat ?

Grégory Blanvillain : « Nous disposons désormais d’un bureau élargi avec 24 administrateurs réunis autour d’un projet construit ensemble. La CPME 34 regroupe, à ce jour, 350 chefs d’entreprise. Et nous voulons doubler rapidement le nombre de nos adhérents. Une centaine de dirigeants  nous ont rejoints depuis le début de cette année. 2019 est  une année cruciale pour les syndicats avec le recalcul,  en fin d’année, de leur représentativité en fonction du nombre d’adhérents et de salariés qu’ils représentent. Même si,  en France, la CPME est le syndicat qui représente le plus d’entreprises, le jeu de la pondération par le nombre de salariés nous place en seconde position. Il est essentiel de faire entendre notre voix, parce que la pluralité des structures et des tailles d’entreprises est bien réelle,  notamment dans notre département.

HJE : Vous avez réussi à convaincre plusieurs personnalités de vous suivre. Certaines font leur entrée à la CPME…

G. Blanvillain : « Les nouveaux entrants – et je les en remercie [NDLR : voir l’encadré p. 9] – vont apporter leur expérience et leur notoriété. Le bureau enregistre l’arrivée de Thierry Aznar (Helenis) à la vice-présidence Services ;  de Caroline Bouvier (Femmes chefs d’entreprise), vice-présidente Artisanat ; Bertrand Couronne, vice-président Industrie ; Kathy Garcias, déléguée chargée des relations extérieures ; Roger-Yannick Chartier (président d’Initiative Montpellier-Pic-Saint-Loup) délégué des grands comptes et des branches. Miren Lafourcade (l’emblématique directrice de Nout) et Nigel Connor (ACB’Ilo) entrent, eux, au conseil d’administration. Dans les personnalités associées : Jonathan Vidor, fondateur de JVWeb ; Eric Brunel (Ametra) ; Chaouki Asfouri, le président d’Ace du pic (Saint-Loup), qui sera référent CPME sur cette partie du département ; et Mathieu Menon… nous rejoignent. Et André Deljarry, le président de la CCI Hérault, a accepté d’être membre associé, invité permanent du conseil d’administration.… Désolé si je ne suis pas exhaustif et je m’excuse auprès de celles et ceux que je n’ai pas cités, et qui sont nombreux…    

HJE : Quelles sont vos ambitions pour cette mandature ?

« Avec l’élargissement de notre gouvernance et du nombre de membres présents au bureau et en commissions, nous lançons deux grandes thématiques de travail. D’abord, nous allons axer nos actions sur la RSE. La loi Pacte devrait être adoptée dans les prochains jours par l’Assemblée nationale. Elle ouvre la possibilité aux entreprises d’inscrire dans leur statut une “ raison d’être ” voire de devenir une entreprise à mission. Les entreprises vont pouvoir mettre en place un comité des parties prenantes dans lequel on retrouvera les salariés, les syndicats, les fournisseurs, etc. Il sera là pour suivre la mise en œuvre de la politique de RSE. La CPME 34 va se donner une mission effective sur le rôle environnemental et sociétal de l’entreprise, qui s’ajoute bien sûr à son rôle économique. Elle va accompagner ce mouvement et promouvoir ce volet de la loi Pacte auprès des PME-TPE, et les inciter à valoriser leurs actions. Nous allons ainsi être le 1er syndicat départemental français à mettre en place un comité des parties prenantes. Nous sommes en contact avec madame la députée Coralie Dubost pour…

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité