Guillaume Tissier, président de la CEIS : vers un marché unique du numérique ?

Par |

Du 28 au 30 janvier, les acteurs de la cybersécurité ont convergé à Lille, devenue capitale internationale à l’occasion du FIC (Forum International de la Cybersécurité), événement mondial de référence en matière de sécurité et de confiance numériques. Il rassemble chaque année près de 10 000 participants. Entretien avec le président de la Compagnie européenne d’Intelligence stratégique.

Comment les maires prennent-ils conscience de cette nécessité de transformation numérique et donc de sécurité des données ?

« C’est plutôt inégal en fonction des communes. Les collectivités de taille importante se sont emparées du sujet depuis quelque temps déjà, mais en revanche, de nombreuses agglomérations ou communautés de communes sont encore très en retard du fait de leur transformation numérique plus récente. Et par conséquent, la sécurité est prise en compte plus tardivement. En octobre 2019, un ransomware (logiciel de rançon : ndlr) a ciblé la communauté de Grand-Cognac, en Charente, et complètement paralysé le système informatique. Il y a un vrai impact sur les administrés avec une paralysie des services, puisque de nombreuses formalités administratives se font aujourd’hui sur Internet. La prise de conscience des collectivités est un véritable enjeu. »



Prennent-elles les choses en main ?

« Un certain nombre de communes se sont déjà regroupées pour monter des GIP (groupements d’intérêt public) sur les questions d’informatique et les systèmes d’information. Les collectivités possèdent des données, pour certaines, assez stratégiques. Une fuite de données des administrés peut mettre la collectivité en danger. L’impact de la transformation numérique est bien pris en compte, mais on sent que la sécurité passe après. » (…)


 

 

HJE n°3292

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité