Hérault : des ateliers pour coconstruire la politique de la Ville

Par |
ateliers-coconstruction-politique-ville-herault
©Pref34

Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault, a ouvert, aux côtés de Kleber Mesquida, président du Conseil départemental de l’Hérault, la journée consacrée à la co-construction de la politique de la ville autour d’ateliers thématiques. Il a précisé le plan de mobilisation nationale en faveur des quartiers prioritaires et de leurs habitants, reposant sur la co-construction et l’association des parties prenantes.

Dans son discours d’ouverture, le préfet de l’Hérault a rappelé l’engagement fort du président de la République, qui s’exprime à travers l’élaboration d’un plan de mobilisation nationale en faveur des quartiers prioritaires et de leurs habitants. Ce plan de mobilisation nationale s’articule autour de deux grands axes. D’abord, la mobilisation autour des 40 ans de la politique de la ville, la labellisation d’actions et l’organisation d’événements nationaux projetés en région. Le deuxième axe porte sur la co-construction locale et citoyenne via les conseillers citoyens, la mobilisation des forces vives des territoires pour la politique de la ville et l’animation d’ateliers territoriaux en lien avec les groupes nationaux mis en place auprès des ministres. Le préfet a souhaité organiser un travail de concertation par l’intermédiaire des ateliers territoriaux de la politique de la ville sur des thématiques importantes : tout d’abord le sport, puis l’emploi et le développement économique.

Des ateliers en deux temps

La matinée a débuté par la projection d’un film sur les actions d’un club sportif de Montpellier Méditerranée Métropole (Taekwondo – 3MTKD), puis l’ouverture des deux premières tables rondes sur le thème du sport. La première a eu pour thématique « Le sport comme vecteur de cohésion sociale », la seconde était sur le thème « Sport et prévention des discriminations ». Les différents intervenants du monde associatif et institutionnel conviés pour cette occasion ont pu échanger et débattre sur la place du sport dans les quartiers « politique de la ville », notamment sur différents sujets tels que l’engagement citoyen des bénévoles, la mise en œuvre de formations d’éducateurs et de dirigeants bénévoles aux valeurs de la République et à la laïcité ; ou encore l’organisation de l’offre sportive dans les quartiers « politique de la ville » (QPV) durant l’été. Ces tables rondes ont permis d’illustrer les actions engagées dans les QPV pour développer l’accès à la pratique sportive, favoriser la pratique féminine du sport et renforcer la mixité sociale. Chaque table ronde a donné lieu à des échanges avec la salle, le public étant invité à faire part de ses remarques et expériences et à poser des questions aux intervenants. L’idée d’une rencontre entre les clubs sportifs en QPV et les entreprises sous la forme d’un workshop « 1 minute 30 pour convaincre » a recueilli l’approbation de l’ensemble des participants.

Développement économique et emploi dans les quartiers

La seconde partie de la journée était consacrée au développement économique et à l’emploi dans les quartiers. Dans son discours introductif à cette deuxième session d’ateliers thématiques, le préfet de l’Hérault a mis en avant son souhait de renforcer l’accessibilité aux dispositifs d’accompagnement, d’insertion et de formation pour les habitants des quartiers, au regard de la situation dégradée de l’emploi dans les quartiers prioritaires. Les deux tables rondes de l’après-midi ont présenté les actions déjà engagées dans le cadre des contrats de ville (7 contrats de ville pour l’Hérault), autour de deux grands thèmes : l’insertion professionnelle des jeunes diplômés et la mobilisation des entreprises dans la politique de la ville. Ces deux tables rondes ont rassemblé des intervenants venant d’horizons différents : étudiants, délégués du préfet, jeunes travailleurs, associations, Pôle emploi, conseil citoyen, mission locale, entreprises…  Chacun a donné son point de vue et partagé ses expériences sur l’accompagnement et le parrainage des jeunes diplômés, la mise en place d’actions concrètes à travers la charte Entreprises et quartiers, la Garantie Jeunes ou encore la collaboration entre entreprises et Missions Locales.

(Source : pref 34)

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité