Inauguration et ouverture d’un parcours « CAP Esthétique » à la Chambre de Métiers de l’Hérault

Par |
inauguration-cma34-delga-poujol
Carole Delga, présidente de la région Occitanie, et Christian Poujol, président de la Chambre de Métiers de l'Hérault, coupent le ruban tricolore. © CMA34

Inauguré le mercredi 24 janvier, l'Irfma (Institut régional de formation des métiers de l'artisanat de l'Hérault), situé dans le nouvel écrin de la Chambre de Métiers de l'Hérault, accueillera à la rentrée 2018 un nouveau parcours CAP Esthétique de 12 places. Une annonce faite par Carole Delga, la présidente de Région, pilote sur la question de la formation et de l'apprentissage.

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Hérault (CMA34) a inauguré son nouveau siège le mercredi 24 janvier 2018, à l’occasion des vœux de son président, Christian Poujol. Avec un bonus : l’ouverture d’une nouvelle formation. « Les jeunes désirant suivre un parcours CAP Esthétique n’ont qu’une solution, aller dans le Gard, car aucun cursus n’est ouvert sur l’Hérault, ce qui inquiète grandement les parents qui hésitent à laisser leurs jeunes, souvent mineurs, s’éloigner du foyer familial » avait indiqué, quelque temps avant l’annonce, la responsable du plateau technique esthétique de l’Irfma. Carole Delga a répondu à cette attente en annonçant la création d’un CAP Esthétique à Montpellier à la rentrée 2018. L’Irfma de l’Hérault propose aujourd’hui 7 formations, 2 CAP et 5 Brevets de Maîtrise. Ce projet de nouveau CAP, soumis au vote des élus régionaux en février, permettra à 12 nouveaux apprentis de rejoindre les 130 jeunes qui suivent actuellement une formation (+ 28 % par rapport à 2017). Le potentiel de l’Institut de formation de la Chambre de Métiers de l’Hérault est de 450 étudiants professionnels.

4.000 m2 dédiés à la formation

Cette annonce accompagne l’inauguration officielle du nouveau bâtiment de la Chambre de Métiers de l’Hérault, qui améliore l’accompagnement des artisans d’aujourd’hui et de demain par la création d’un CFA – avec plusieurs plateaux techniques « équipés top niveau » déclarera Christian Poujol –, l’élargissement de l’offre de formation continue et l’optimisation de l’accueil et du conseil aux artisans avec la création d’un guichet unique accueillant tous les artisans et futurs artisans, sans rendez-vous préalable.

Ce nouveau lieu symbolise aussi le nouveau visage de l’artisanat héraultais, entre savoir-faire traditionnel et innovation. Le bâtiment de 6.000 m2 (dont 4.000 m2 dédiés à la formation) a été conçu par le cabinet d’architecture montpelliérain Tourre-Sanchis. Certifié HQE, conforme aux normes ERP, il est situé dans l’écoquartier Pierresvives. Son financement de 16 M€ repose majoritairement sur des fonds propres (8,5 M€ suite à la vente de l’ancien site du quartier Saint-Lazare) complétés par un emprunt (4 M€), une subvention de la Région Occitanie (2,5 M€) et une aide du Département (0,9 M€ de subvention et 1,1 M€ de réduction de charge foncière). Christian Poujol précise à ce sujet : « Pourquoi nous sommes-nous installés dans ce bâtiment ? Pour la formation : nous avons créé un CFA qui compte déjà 133 étudiants, avec un potentiel de 450. Un CFA qui propose notamment des formations d’excellence bac + 2 ».

Le-guichet-unique-de-la-CMA34

Un guichet unique pour l’accompagnement à la création et au développement

Dans le nouveau bâtiment de la CMA34, les artisans disposent désormais d’un guichet unique. Tous les services qui leur sont proposés sont rassemblés sur un même plateau : centre de formalités des entreprises, création/reprise, accompagnement, formation. Plus de 32 000 personnes sont venues en 2017 à la CMA pour s’inscrire, se renseigner ou se former. Elle accompagne individuellement plus de 5 000 entreprises dans la création, le développement et la transmission de leur entreprise. Pour leur développement,  la CMA apporte des conseils sur les fonctions transverses de l’entreprise : commercial, marketing, gestion et comptabilité, web, export… sans prise de rendez-vous préalable. L’organisation du guichet unique est basée sur des codes couleurs qui permettent de fluidifier l’attente et de répondre aux attentes des artisans dans les meilleurs délais.

Etudiants apprentis professionnels et brevets de maîtrise

Le président de la CMA de l’Hérault préfère parler d’étudiants apprentis professionnels que d’apprentis, terme malheureusement galvaudé et peu incitatif pour attirer des jeunes dans ces filières où les diplômés trouvent à plus de 70 % un travail après leur formation. Le CFA de la CMA se distingue dans l’offre régionale en permettant une réelle montée en compétences. Il propose des diplômes post-bac à travers des brevets de maîtrise (BM) en coiffure, génie climatique et électricité. Dès septembre 2018, des brevets de maîtrise d’installateur sanitaire et menuiserie compléteront l’offre de formation. Les plateaux techniques de formation disposent de matériel professionnel dernier-cri et des produits recommandés en salons professionnels (pour la coiffure) pour mettre les étudiants professionnels dans les conditions réelles de leur futur emploi.

Une chambre médicalisée comme en milieu hospitalier. Le CFA de la CMA a fait le choix de se doter de plateaux techniques de pointe. Le plateau « coiffure » recrée l’intégralité d’un salon : accueil, vente, coiffure, barbe. Il est notamment équipé de casques de séchage à technologie ionique. Le plateau « esthétique » compte 6 postes de manucure, 12 lits pour les soins du corps et du visage et 6 postes de maquillage. L’espace dédié à la formation d’agent de propreté permet d’être formé sur le dernier matériel de nettoyage et de pratiquer sur toutes les surfaces de sols et dans une chambre avec un lit médicalisé.

Le CFA de la CMA34 propose deux CAP (et bientôt 3 avec l’esthétique) : CAP pâtissier et CAP agent de propreté et d’hygiène. Le CAP pâtissier est le plus prisé : il accueille 41 étudiants apprentis en première et deuxième années. Le CAP agent de propreté est un réel atout pour le département : avant, pour suivre cette formation, il fallait partir à Toulouse ou à Marseille. En général, les étudiants apprentis choisissent la voie de l’apprentissage à l’issue de la classe de troisième. Au CFA de la CMA, 7,5% des apprenants sont titulaires du baccalauréat ou plus, ou en reconversion professionnelle précoce : ils quittent la fac pour rejoindre l’apprentissage.

La formation professionnelle au numérique intéresse les artisans

A travers son Institut Régional de Formation des Métiers et de l’Artisanat (Irfma), la CMA34 dispense chaque année plus de 150 000 heures de formation à des créateurs et repreneurs d’entreprise, à des chefs d’entreprise, des conjoints collaborateurs ou encore à des salariés d’entreprises artisanales. Les nouveaux locaux permettent une meilleure réactivité pour répondre aux besoins des créateurs d’entreprise. La CMA34 a enregistré 30 % de stagiaires créateurs d’entreprise en plus en 2016 et  50 % de formations au numérique en plus. Grâce aux nouvelles salles d’informatique, l’offre s’est étoffée pour répondre à la révolution numérique et aux nouvelles approches de communication : e-facturation, Web marketing, photo numérique…

Pour les artisans, l’IRFMA propose désormais des formations diplômantes : brevet de maîtrise (bac+ 2) en coiffure, génie climatique et électricité. Taxis et VTC : depuis 2017, l’Etat a transféré les compétences concernant l’organisation des examens taxi et VTC aux Chambres de Métiers et de l’Artisanat. Grâce au nouveau bâtiment, l’Irfma a pu organiser les épreuves pour 200 candidats par an.

Les chiffres de la CMA Hérault

Budget annuel : 7 M€. Effectif : 80 salariés. Nombre de ressortissants : 29 153 en 2017 soit une hausse de 7 % par rapport à 2016 et une augmentation de 40 % en dix ans. La CMA34 est aussi importante en nombre de ressortissants que la CMA de la Haute-Garonne (Toulouse). Dans l’Hérault, l’artisanat représente 75.000 actifs et 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. En 2017, la CMA34 a dispensé 150 000 heures de formation.

Source CMA34, janvier 2018

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité