La Médiation du Crédit fête ses dix ans

Par |

La Médiation du crédit, qui accompagne les entreprises connaissant des difficultés avec leurs banques, fête ses dix ans. Elle a permis à 23 227 entreprises de trouver une solution à l’amiable. Mais est-elle connue des dirigeants ?

6,8 milliards d’euros d’encours de crédits débloqués, 23.227 entreprises qui ont trouvé une issue satisfaisante à leur situation, soit 414.140 emplois préservés entre 2008 et 2018. Tel est le bilan de l’activité de la Médiation du crédit. L’entité publique, aujourd’hui adossée à la Banque de France, est destinée à accompagner les entreprises connaissant des difficultés relationnelles avec leurs banques et qui souhaitent trouver une solution autre que judiciaire. Le 11 avril, à Paris, Frédéric Visnovsky, Médiateur national du crédit, a présenté ce bilan lors d’une conférence de presse. Sur dix ans, « nous avons connu une baisse continue des saisines de la Médiation, largement liée au fait qu’il n’existe pas de problèmes fondamentaux de distribution du crédit en France », explique le Médiateur, qui note toutefois que des difficultés spécifiques ou ponctuelles subsistent. En 2018, l’activité de la Médiation du crédit a en effet été réduite : 2.009 entreprises ont fait appel à elle et 1.322 dossiers ont été acceptés. Résultat : 757 entreprises ont été confortées, pour 10.565 emplois préservés et des encours de crédit débloqués à hauteur de 208 millions d’euros. Le taux de succès de la médiation s’élève à 65,8 %, « un taux stable » au fil des années, commente Frédéric Visnovsky. Aujourd’hui, d’après les données de la Banque de France, le crédit bancaire aux TPE est dynamique. En 2018, il a atteint 281,7 milliards d’euros, soit 9,1 % de plus que l’année précédente. Il s’agit d’une croissance nettement supérieure à celle du crédit aux PME (+ 6,2 %), aux entreprises de taille intermédiaire dites ETI (+ 3,9 %) et aux grandes entreprises (+ 2,9 %). Partant, les taux d’accès au crédit demeurent plutôt élevés, y compris pour les plus petites entreprises. Au quatrième trimestre 2018, il était au plus haut, de l’ordre de 97 % pour les crédits d’investissement pour les...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité