Le réseau économique CCREM a fêté ses 30 ans (vidéo)

Par |
Les anciens présidents du CCREM Montpellier et Guillaume Pena (2e à partir de la droite). © HJE 2019, D. Croci

Jeudi 6 juin, l’un des plus anciens réseaux économiques de la place de Montpellier a dignement fêté ses 30 ans d’existence. Guillaume Pena a annoncé qu’il quitterait l’an prochain la présidence du Club pour la Croissance et la Réussite des Entreprises de Méditerranée (CCREM). Mais avant cela, il va conduire avec ses adhérents une édition 2019 du Prix de la TPE prometteuse, événement dont le réseau est l’un des deux cofondateurs.

Questions à Guillaume Pena, président du CCREM

30 ans déjà !

Guillaume Pena : « On s’est dit que c’était une bonne occasion, à la fois de fêter une date symbolique pour l’un des plus anciens réseaux économiques de Montpellier, et de finir cette année CCREM par un événement festif et convivial à l’approche de l’été. Il y a eu pas mal de surprises, et de nombreuses personnalités de l’écosystème économique nous ont fait l’honneur de leur présence. Les anciens présidents du réseau ont amicalement accepté notre invitation. »

Un bilan ?

« Je ne tire pas le bilan des 30 ans, je n’étais pas là aux débuts du réseau (rires) ; même si j’ai accès aux archives du CCREM dont les statuts loi 1901 ont été déposés en 1989. Pour ma part, j’ai vu l’évolution depuis 2003-2004, date de mon entrée dans le réseau. Il me semble que le CCREM est resté assez fidèle au tissu des entreprises locales. Il est très représentatif de la typologie entrepreneuriale en accueillant dans ses rangs des TPE, de moyennes et grandes PME et des indépendants. Bon an mal an, nous nous maintenons autour de 35 adhérents, ce qui est un seuil convenable pour maintenir une relation humaine et garder le contact entre chacun d’entre nous. Nous attirons les “ talents ” essentiellement de Montpellier mais aussi de Béziers jusqu’à Nîmes. »

Avec une annonce personnelle…

« Effectivement. L’an prochain, je ne serai plus président du CCREM. Normalement, c’est ma dernière année de présidence. Je remercie nos membres adhérents qui m’ont accordé leur confiance jusqu’ici. Pour l’heure, le réseau continue ses actions, comme le Prix de la TPE, auquel nous consacrons beaucoup de temps et d’énergie. Grâce à l’aide logistique de la CCI Hérault, un partenaire précieux, du Pays Cœur d’Hérault (l’autre membre fondateur) et de l’ensemble des partenaires, nous pouvons proposer un événement de grande qualité et unique de par son positionnement. Cette année semble très prometteuse. Nous avons davantage encore de contacts et de candidatures que l’an dernier, qui était déjà une belle édition. Nous avons aussi la volonté de remonter un Business Golf à l’automne 2019, même si c’est compliqué à organiser parce qu’il faut du temps et que l’on en manque. Comme pour tous les chefs d’entreprise d’ailleurs, qui acceptent de donner de leur énergie pour contribuer bénévolement au développement économique local… »

 

 

Quelle est votre analyse du développement local ?

« Je note la multiplication des réseaux économiques, ce qui est une très bonne chose. Mais c’est aussi plus compliqué pour organiser des événements [rires]. Il y a dix ans, il y avait une soirée éco par semaine. Aujourd’hui, c’est au moins une par soir ! Sur le plan de la dynamique économique de notre territoire, je note que par rapport à il y a quelques années, les entreprises ont de plus en plus de mal à planifier leur activité. C’est sans doute la conséquence d’Internet et du numérique, et de l’immédiateté induite. Les chefs d’entreprise me disent que les clients se décident de plus en plus au dernier moment et veulent en même temps une grande rapidité et de la réactivité de service. C’est complexe à gérer, notamment pour les plus petites entreprises. »

Propos recueillis par Daniel CROCI


Nos articles sur le Prix de la TPE

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité