Montpellier Métropole : de nouvelles mesures pour soutenir l’économie

Par |
Montpellier-capital-risque
© Crédit photo : Christophe Ruiz - Ville et Métropole de Montpellier.

18 millions d'euros sont engagés dans cette troisième phase d'aides pour soutenir l’économie locale.

Le maire de Montpellier et président de la Métropole éponyme a présenté ce 3 juin, en présence des présidents de la CCIHérault et de la CMA34, un nouveau train de mesures en faveur de l’économie et du commerce. Il s’agit de la phase 3 du plan d’aide et de soutien à l’activité économique. Elle vient s’ajouter aux 50 millions d’euros déjà engagés pendant le confinement.

4 nouvelles séries de mesures

1) Exonérations et aides à la reprise des commerçants et artisans jusqu’à la fin de l’année 2020

· Pour les terrasses et étalages

(Coût Ville de Montpellier : 1,2 Msur une année pleine)

– Reconduction de l’exonération des droits d’occupation sur l’année (en phase 2, l’exonération donnait droit à un trimestre gratuit). Aucune facture ne sera envoyée aux titulaires d’une autorisation, qui se verront attribuer un macaron reprenant leur droit d’occupation après validation de leur dossier à jour. (Ce macaron est normalement transmis au moment du paiement).

– Réouverture des bars et restaurants à compter du 2 juin : un élargissement des terrasses pourra être organisé de manière à respecter les consignes de sécurité sanitaire. Cet élargissement des terrasses se fera via un formulaire de demande accessible sur le site de la Ville et en respectant impérativement les contraintes d’accessibilité PMR, secours, police et collecte/nettoiement. Ces élargissements devront être proportionnels, équitables et seront gratuits.

Un formulaire de demande d’élargissement des terrasses est mis en ligne sur la plateforme des démarches en ligne de la Ville de Montpellier afin de permettre aux demandeurs et titulaires de terrasses de proposer des modalités d’élargissement temporaire. Un rendez-vous avec les services municipaux pourra être pris.

• Soutien aux marchés

Les marchés rouvrent progressivement depuis le 11 mai. Après concertation avec la CCI de l’Hérault et le syndicat professionnel des Halles et Marchés et afin d’encourager la reprise d’activité, la Ville de Montpellier met en place :

  • Une exonération jusqu’à la fin de l’année, soit 360 000 € à la charge de la Ville de Montpellier.
  • Des mesures barrières : barriérage, filtrage, fourniture de gel hydroalcoolique, soit environ 100 000 € mensuels (1 Mannuel)
  • Reconduction de la prise en charge des loyers professionnels jusqu’à 500 € pour le mois de mai. Coût total estimé pour la Métropole : 5 M€.

2) Mesures de soutien en lien avec la CCI et la CMA

1. Gratuité des parkings du centre-ville et mise à disposition de places pour les deux-roues :
Gratuité d’une heure du lundi au samedi jusqu’à la fin d’année,
Après concertation avec l’association Vélocité, proposition de transformation de places de parking en surfaces pour accueillir les vélos et proposition de création de places supplémentaires pour accueillir les deux-roues motorisés dans les parkings en structures. (Coût estimé pour la Ville et la Métropole : 1,7 M€)

2. Mise en place d’une campagne de communication ciblée pour soutenir le commerce de proximité et la consommation de produits locaux en circuits courts. Coût estimé : 150 000

3. Accompagnement à la diversification du commerce de proximité vers le commerce en ligne : la crise sanitaire a démontré la résilience des commerçants déjà engagés dans le commerce en ligne. La Métropole étudiera la proposition de la CCI de s’associer avec elle pour développer une marketplace permettant de proposer une solution et un accompagnement à la diversification aux commerçants qui le souhaiteront.

4. Proposition d’exonération de 3 trimestres de redevances de stationnement sur 2020 pour les taxis, après concertation avec la CMA de l’Hérault et les représentants de la profession (lire aussi notre article « CMA : des avancées pour les taxis »)

 

3) Accompagnement technique et financier auprès des PME et des indépendants du commerce, de l’artisanat et du tourisme

• Abattement des deux tiers de la cotisation foncière des entreprises (CFE) du secteur du tourisme : la Métropole étudiera avec attention la mesure n° 9 du plan tourisme annoncé le 14 mai par le gouvernement, qui prévoit que « les collectivités locales qui le souhaiteront pourront décider de réduire des deux tiers la cotisation foncière des entreprises du tourisme. L’État en financera la moitié ». Cette disposition nécessite la publication officielle de décrets d’application afin d’en préciser toutes les modalités de mise en oeuvre. Coût estimé pour la Métropole : 3 M€.

• Doublement du fonds d’aide aux congrès : ce fonds est destiné à attirer des congrès professionnels aux retombées économiques importantes sur la métropole. Coût pour la Métropole : 400 000 €.

• Développement du tourisme : un budget exceptionnel est affecté au marketing touristique en partenariat avec l’Office de Tourisme Métropolitain afin de renforcer la notoriété de la « Destination Montpellier ». Coût pour la Métropole : 1,3 M€.

• Abondement du fonds régional L’Occal (lire notre article : « Le fonds L’Occal opérationnel dès le 4 juin »), fonds d’aide de la Région dédié aux commerces, à l’artisanat et aux entreprises du secteur touristique, qui a pour objectifs de :
– permettre le redémarrage par des subventions et avances remboursables pour soutenir la trésorerie (loyers, ressources humaines spécifiques, besoins en fonds de roulement…),
– accompagner les investissements pour la mise en œuvre des mesures sanitaires au travers de subventions et d’aménagements d’urgence nécessaires au redémarrage de l’activité. La priorité sera donnée aux entreprises ayant fait l’objet de l’arrêté de fermeture du 14 mars 2020 ou ayant été contraintes de cesser leur activité pour des raisons économiques. Coût estimé pour la Métropole : 1 M€.

 

4) Mesure sociale d’accompagnement des familles les plus fragilisées

• La Ville de Montpellier souhaite accompagner les familles les plus fragilisées par la crise actuelle en les aidant dans leur pouvoir d’achat. En lien avec la CAF de l’Hérault, la Ville de Montpellier propose une aide de 100 € par enfant de moins de 20 ans. Cette aide concerne les familles qui bénéficient des 4 premières tranches du quotient familial de la CAF (ressources inférieures à environ 2 000 euros par mois).  Cet acte de solidarité va concerner 17 000 foyers, soit 66 % de familles, pour 35 000 enfants à charge. Coût estimé pour la Ville : 3,5 M€.


Info HJE

Suivez notre fil d’actualité « Coronavirus et entreprises »

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité