Montpellier : syndicats salariés et patronaux pour un nouveau dialogue social

Par |
dialogue-social-syndicats-salarie-patronaux-accord-gagnant-gagnant-castelnau-le-Lez

L’observatoire départemental du dialogue social et de la négociation collective de l’Hérault s’est réuni en séminaire le mercredi 12 décembre 2018 à la maison de l’hospitalisation privée à Castelnau-le-Lez.

Richard Liger, directeur territorial de la DIRECCTE 34, a accueilli les participants avec un message qui fait écho à l’actualité : « rien ne remplacera le dialogue dans notre société contemporaine ». Cet observatoire est né des ordonnances réformant le code du Travail et instaurant de nouvelles règles de négociation dans toutes les entreprises, y compris dans les TPE sans représentant du personnel.

Rendre le dialogue social attractif

Cet observatoire a pour mission de favoriser et d’encourager le développement du dialogue social dans les entreprises de moins de 50 salariés. Il est présidé par Jean-Yves Deleuze (représentant le MEDEF). Sa vice-présidente est Sylviane Rouvreau (représentant l’UD CFTC). Après un an de fonctionnement, ce séminaire a été l’occasion d’un échange extrêmement riche entre les membres de l’observatoire, des représentants des organisations patronales et syndicales, la DIRECCTE et l’ARACT, qui a animé les échanges. L’observatoire s’inscrit dans cette nouvelle dynamique et doit, selon ses membres, disposer d’une feuille de route opérationnelle et concrète.

La finalité est de « rendre attractif, compréhensible et surtout utile le dialogue social ». L’Observatoire s’articule autour de 3 axes :

  1. Favoriser la mise en place et le fonctionnement du CSE (Comité économique et social) dans les PME
  2. Favoriser la négociation collective dans les TPE /PME
  3. Promouvoir l’égalité Femmes/Hommes dans les entreprises.

Les membres de l’Observatoire souhaitent être exemplaires et donner une image positive des relations entre employeurs et salariés. Un dialogue social de qualité permet tout à la fois d’améliorer les conditions de travail des salariés et la performance globale de l’entreprise.

Dans l’Hérault comme en Occitanie, les organisations syndicales, lorsqu’elles sont présentes dans les entreprises, signent les accords qui y sont négociés dans 90% des cas.

Parmi les pistes qui seront exploitées en 2019 : une réflexion et des actions pour communiquer efficacement sur le rôle et les missions de l’Observatoire, notamment en matière d’appui au dialogue dans les PME et mieux former et informer l’ensemble des acteurs du dialogue social, que cela passe par les actions directes de l’observatoire ou la capitalisation de l’ensemble des ressources disponibles et la valorisation des bonnes pratiques des entreprises de notre territoire. Enfin, originalité et choix assumés des membres de l’Observatoire : s’ouvrir aux jeunes, inciter des jeunes à s’intéresser au dialogue social.

237 CSE ont été mis en place dans l’Hérault, 281 accords d’entreprises (hors épargne salariale) ont été déposés à la DIRECCTE en 2018, 19 concernent des entreprises de moins de 11 salariés dépourvues de représentation du personnel.


A lire

Dialogue social dans l’entreprise : nouvelle réunion de l’Observatoire départemental d’analyse

Inspection du travail de l’Hérault : chiffres 2017 et actions

 

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité