Nino Robotics lauréat du trophée Etre au Prix de la TPE 2017

Par |
nino-robotics-pierre-bardina-prix-TPE

Respect pour une volonté entrepreneuriale sans limite et pour l'innovation utile. Le trophée Etre du Prix de la TPE 2017, décerné dans le cadre du forum de l'entrepreneuriat "La Place créative" qui s'est tenu le vendredi 8 décembre 2017, récompense un parcours hors du commun. Celui de Pierre Bardina, fondateur de Nino Robotics, qui conçoit et commercialise des transporteurs de personnes à mobilité réduite, et chef d'entreprise hors normes. Paraplégique à la suite d'un accident professionnel, il a transformé son handicap en force de vie pour fédérer des talents et créer un transporteur électrique inspiré du segway, le NINO, qui s'ouvre les portes à l'international.

Le décideur et son parcours

Une première vie. Pierre Bardina est un habitué des exploits. En 1990, il bat le record du monde de plongée pour promouvoir la société qu’il a créée, Les Eboueurs de la Mer. Il est aussi ingénieur. Entre 1990 et 1995, il crée des micro-machines de nettoyage des plages. Il travaille dès lors avec Total et Elf en intervention rapide en cas de pollution accidentelle. Mais en 1996, tout s’arrête : un accident de plongée le rend paraplégique.

A 31 ans, il connaît le dur parcours de la réhabilitation physique qui, hélas, n’effacera pas toutes les traces de l’accident. Après six mois passés en mer pour se ressourcer, Pierre Bardina prend le temps de dompter son handicap et d’en faire une force nouvelle. Il crée le portail du handicap moteur andy.fr en 2001. Avec une autre idée en tête : conceptualiser un fauteuil roulant nouvelle génération.

Depuis 22 ans, sa soif de découverte et son besoin d’innover l’ont amené à créer sa nouvelle activité à Clermont-l’Hérault en décembre 2014, avec l’aide de son épouse. Le déclic se produit en 2010 quand Pierre rencontre le Segway via l’asso Segway for Veterans aux USA, qui développe un siège sur mesure pour personnes à mobilité réduite.  » J’ai retrouvé toutes mes sensations, je pouvais me déplacer sans encombre, me pencher en avant, en arrière, une vraie expérience de renouveau… » dit Pierre Bardina. Il crée dans la foulée la structure Mobiligo, qui va importer et diffuser en Europe ce système compatible avec les engins Segway. Puis, avec le lancement de sa société Nino Robotics, suivront ses propres créations : le NINO, un transporteur électrique autobalancé étonnant ; et le ONE, une trottinette électrique astucieuse qui se clipse au fauteuil roulant, lui conférant une maniabilité extrême et transformant le fauteuil en véritable véhicule trois roues. Un partenariat avec le chinois Ninebot lui a permis de concevoir des machines moins lourdes et moins onéreuses que les Segway.

 

 

L’entreprise et son activité

Ses produits phares sont bien positionnés en termes de prix.
Le NINO est commercialisé autour de 7.900€ (contre 14.000 à 20.000€ pour les gyropodes de la société américaine).

Pour sa part, le One est étonnant de simplicité pour transformer un simple fauteuil roulant en un véritable véhicule électrique particulièrement maniable. Il est commercialisé autour de 3.200 euros.

 

 

En région, on peut notamment découvrir  ces concepts très design dans les magasins du groupe Bastide. 140 Nino ont été commercialisés depuis le lancement et le One, lancé cet été, atteint déjà les 54 ventes. L’entreprise dispose de relais commerciaux dans toute l’Europe, en Amérique du Nord, en Argentine et en Australie. La production du Nino est lancée depuis 2015. Pierre Bardina insiste sur le made in France et la production locale. Il incite ses fournisseurs à venir le rejoindre en Occitanie. L’entreprise a procédé l’an dernier à une levée de fonds de 1,4 million d’euros. Deux ans après le lancement du fauteuil Nino, Nino Robotics exporte près de 70 % de sa production.

Les perspectives

Très design, simple, avec une touche « geek » (le Nino dispose d’un tableau de bord avec diagnostic en temps réel…), la production de Nino Robotics intéresse la R&D de Peugeot pour un projet de création d’un nouveau transporteur personnel à 3 roues. Deux autres projets sont dans les cartons et seront lancés en fonction du développement de l’entreprise clermontoise. Les grandes idées se rejoignant toujours, Pierre Bardina collabore également avec Samuel Corgne, le Grand Prix de la TPE 2016, attribué à sa société ERGOSANTE.

Pour aller plus loin avec Nino Robotics :

https://www.nino-robotics.com/

 

Le Prix de la TPE a été créé en 2003 sous l’impulsion du Club pour la Croissance et la Réussite des Entrepreneurs de Méditerranée (CCREM) et du SYDEL du Pays Cœur d’Hérault. Le Prix de la TPE est coorganisé par la CCI Occitanie, les CCI Hérault et Gard, la Fédération Jeune Chambre Economique Occitanie, les Femmes Chefs d’Entreprises (FCE) Gard/Hérault, le Pays Cœur d’Hérault, et l’hebdomadaire Hérault Juridique & Economique. Le Prix de la TPE est soutenu financièrement par la Région Occitanie, de nombreux partenaires publics et privés, ainsi que les médias.

Pour suivre l’actualité du prix et découvrir les remises des prix territoriaux 2017 en images :http://www.prix-tpe.fr/. Sur Twitter https://twitter.com/PrixDeLaTPE et sur Facebook :https://www.facebook.com/PrixdelaTPE

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité