Nouvelles primes automobiles, les avantages financiers pour les entreprises et les particuliers

Par |

Comment vont se traduire ses nouveaux avantages financiers pour l'entreprise et les particuliers. Exemples pratiques…

Le gouvernement vient d’annoncer son plan pour la relance industrielle et commerciale du secteur et du marché de l’automobile français. Il fixe 3 objectifs : renouveler le parc automobile français en faveur des véhicules propres grâce à des primes exceptionnelles, investir pour inventer et produire en France les véhicules de demain, et enfin soutenir les entreprises en difficulté et protéger leurs salariés. Mais concrètement, quels sont les avantages financiers pour l’entreprise et le particulier ? 

Les nouvelles mesures annoncées le 26 mai par le gouvernement apportent des avantages financiers inédits et importants lors de l’acquisition d’un nouveau véhicule électrique ou thermique tant pour l’entreprise que pour le particulier. Voici quelques exemples concrets * :

Pour l’entreprise

1 – Location longue durée sans apport d’un véhicule DS3 Crossback neuve par une entreprise, avec bonus écologique.

• L’entreprise peut bénéficier d’une prime de 5 000 euros pour ce modèle électrique.

Sophie est cadre en entreprise et va bénéficier du remplacement de son véhicule de fonction, dont le contrat de location arrive à échéance. Son entreprise lui propose un modèle DS3 Crossback électrique. Pour cela, l’entreprise a choisi une solution de location longue durée (LLD), avec un contrat sur 48 mois. L’entreprise s’acquittera d’un versement initial de 6 000 € le premier mois, puis d’un loyer de 440 € par mois sur les 47 mois suivants. Le véhicule choisi est électrique, donc l’entreprise peut bénéficier d’un bonus écologique de 5 000 € de la part de l’Etat. Le versement initial sera ainsi réduit de 6 000 € à 1 000 €. Sophie parcourant environ 10 000 km par an, le choix de la motorisation électrique (plutôt qu’une motorisation thermique du même modèle) permettra de réduire les dépenses de carburant de plus de 700 € par an. L’entreprise bénéficiera par ailleurs d’une baisse annuelle d’environ 500 € de la taxe sur les véhicules de société (TVS). Ce remplacement va éviter l’émission dans l’atmosphère de 1,4 tonnes de dioxyde de carbone (C02) et 4,8 kg d’oxyde d’azote (NOx) par an.


2 – Achat d’un véhicule utilitaire électrique grâce à la prime à la conversion et au bonus écologique.

• L’entreprise peut bénéficier d’une prime globale de 10 000 euros pour ce modèle électrique

Lucien est plombier à son compte et possède pour cette activité un utilitaire diesel de 2004 avec lequel il effectue 13 500 km par an. Il décide de quitter son vieil utilitaire polluant pour acheter un Renault Kangoo Z.E. électrique neuf d’une valeur catalogue de 30 800 €. Il peut donc bénéficier du bonus écologique. Au titre de son entreprise, il peut également bénéficier de la prime à la conversion. Grâce à la prime à la conversion doublée à 5 000 € pour les véhicules utilitaires légers et au bonus écologique désormais à 5 000 € pour les entreprises, Lucien peut recevoir une aide de l’Etat à hauteur de 10 000 € pour acheter son Kangoo électrique. Le prix d’achat passe donc de 30 800 € à 20 800 €. Le remplacement de son vieil utilitaire par un modèle électrique devrait lui permettre de faire environ 1 050 € d’économies sur ses factures de carburant chaque année. Ce nouveau véhicule permettra d’éviter l’émission annuelle dans l’atmosphère de plus de 2 tonnes de dioxyde de carbone (C02) et de plus de 10 kg d’oxyde d’azote (NOx) par an.


Pour les ménages et les particuliers

1 – Achat d’un véhicule hybride rechargeable neuf par un particulier grâce au bonus écologique.

• Le ménage peut bénéficier d’une prime de 2 000 euros pour ce modèle hybride rechargeable

Robert et Catherine (qui gagnent à eux deux 7 700 € bruts par mois, soit 5 SMIC) possèdent un SUV diesel de 2011 avec lequel ils effectuent 16 000 km par an. Ils revendent ce véhicule 8 800 € sur le marché de l’occasion afin d’acheter un véhicule neuf plus respectueux de l’environnement. Robert et Catherine décident de faire l’acquisition d’un véhicule Peugeot 3008 à motorisation essence hybride rechargeable d’une valeur catalogue de 45 900 €. Ils peuvent ainsi bénéficier d’un bonus écologique de 2 000 € de la part de l’Etat, ce qui ramène le prix d’achat net à 43 900 €. Grâce à une utilisation active du mode électrique, en particulier pour tous leurs déplacements de proximité, le remplacement de leur vieux véhicule diesel par un modèle hybride rechargeable devrait leur permettre de réduire leur budget de consommation de carburant en 2021 d’environ 600 €. Ce remplacement permettra également d’éviter l’émission dans l’atmosphère de 1,5 tonne de dioxyde de carbone (C02) et 10 kg d’oxyde d’azote (NOx) chaque année.


2 – Achat d’une voiture thermique d’occasion par un ménage aux revenus modestes, grâce à la prime à la conversion.

• Le ménage peut bénéficier d’une prime de 3 000 euros pour ce modèle hybride

Noémie a obtenu un BTS et vient de décrocher son premier emploi en CDI. Elle possède une vieille citadine essence de 2003 qui nécessiterait d’importantes réparations pour continuer de servir en toute sécurité. Pour remplacer cette voiture et pouvoir se rendre à son travail, Noémie choisit d’acheter d’occasion une Toyota Yaris hybride de 2016 (avec 20 000 km au compteur) pour 9 400 €. La mise au rebut de sa vieille citadine de 2003 lui permet de bénéficier d’une prime à la conversion de 3 000 € de la part de l’Etat, ce qui ramène le prix du véhicule à 6 400 €. Noémie parcourant près de 12 000 km par an, les économies de carburant réalisées (par rapport à sa vieille citadine fortement consommatrice) devraient représenter plus de 450 € chaque année. De plus, ce remplacement va éviter chaque année l’émission dans l’atmosphère de 0,7 tonne de dioxyde de carbone (C02) et 0,8 kg d’oxyde d’azote (NOx).


3 – Achat d’un véhicule électrique neuf par un particulier grâce au bonus écologique et à la prime à la conversion.

• Le ménage peut bénéficier d’une prime de 12 000 euros pour ce modèle électrique

Claudie et Eric sont en couple et ont 3 enfants. Les revenus du foyer s’élèvent à 5 600 € brut par mois (3,6 SMIC). Le couple possède une voiture familiale ainsi qu’une citadine diesel de 2005 avec laquelle ils ne roulent plus que 7 000 km par an depuis qu’Eric télétravaille 3 jours par semaine. Claudie et Eric décident de remplacer cette seconde voiture en achetant une Renault Zoé électrique neuve au prix catalogue de 32 000 €. L’achat de ce modèle électrique leur permet de bénéficier d’un bonus écologique de 7 000 € de la part de l’Etat. Avec la mise au rebut de leur vieille citadine diesel, le couple reçoit également une prime à la conversion de 5 000 €. Le prix de la Zoé électrique est ainsi ramené à 20 000 €. Avec un apport de 10 000 €, cet achat serait par exemple finançable par un crédit sur cinq ans avec des mensualités d’environ 200 €. Le remplacement de leur vieux véhicule par cette voiture électrique devrait leur permettre d’économiser environ 400 € sur leur budget annuel de carburant. De plus, grâce à ce remplacement, 1 tonne d’émissions de dioxyde de carbone (C02) et 5,5 kg d’oxyde d’azote (NOx) seront évités chaque année.

* (Source : Gouvernement)


A lire aussi

• Primes, bonus, conversion… les nouvelles mesures gouvernementales pour booster le marché automobile

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité