Primum Non Nocere : l’agence biterroise opte pour le statut de société à mission

Par |
La team Primum non nocere

Primum Non Nocere, agence biterroise de conseil en développement durable et en santé environnementale (25 salariés, chiffre d’affaires de 1,8 M€), est l’une des premières sociétés à mission de l’ex-Languedoc-Roussillon, indique Olivier Toma, son fondateur.

La raison d’être de l’entreprise est de «  Promouvoir un développement pérenne préservant l’environnement et la santé de chacun ». « Les statuts de la société ont été changés dans la foulée du décret d’application, sorti le 2 janvier », précise-t-il.

Réduire le greenwashing

La PME, qui accompagne quelque 550 organisations (établissements de santé, établissements culturels, offices de tourisme, restaurants, pharmacies, cliniques, hôpitaux, CHU, Ehpad…), mise sur ce nouveau statut. « J’espère que cela réduira le greenwashing, qui se caractérise en France par de nombreuses allégations trompeuses et mensongères, vérifiées par personne, et trompant les citoyens et les acheteurs », tacle-t-il.

Redonner du sens

Le but de l’entreprise à mission est aussi de « redonner du sens. Le but d’une entreprise n’est pas de fabriquer de l’argent (sic), mais de dégager les moyens lui permettant d’assumer sa raison d’être. Cela passe par une participation des collaborateurs et par un partage des valeurs. Les nôtres : audace, solidarité, bienveillance, exemplarité. Cette démarche attire des candidatures, alors qu’à Béziers, il y a beaucoup de difficultés de recrutement dans les TPE-PME ». Primum Non Nocere se positionne sur du « lobbying éthique » pour réduire l’impact environnemental et sanitaire des organisations, par exemple en favorisant l’émergence de crèches ou de maternités écoresponsables.



Démarche de territoires à mission

Une démarche de territoires à mission va être lancée le 2 avril prochain (soirée à 18h à Béziers, lieu à définir), à l’échelle de Béziers et Narbonne. L’idée est d’accompagner des territoires « pour qu’ils deviennent à mission, avec un scoring sur leur engagement en termes de développement durable, et une notation en agrégeant des données ». L’objectif est d’en faire des territoires exemplaires en matière de suppression des perturbateurs endocriniens « dans les établissements de santé ou dans les fournitures administratives », ajoute le dirigeant.

« Des choses sont impossibles seul. Mais en mutualisant des achats et des bonnes pratiques, la vingtaine de structures entrant dans la démarche (associations, entreprises, collectivités, services de médecine du travail, théâtres, offices de tourisme, crèches, maternité…) peut acheter des produits d’hygiène écolabellisés ou des fournitures sans perturbateurs endocriniens. » confirme Olivier Toma.

Hubert VIALATTE


Des événements en vue

Outre la soirée du 2 avril à Béziers sur les territoires à mission, Primum Non Nocere organise le 16 mars, de 10h à 11h, un webinaire sur la synthèse des différents plans nationaux en lien avec la santé environnementale dans les établissements de santé. Intervenant : Cédric Alliès, consultant en développement durable. Liens et identifiants de connexion envoyés 48 h avant le début du webinaire. Inscription : https://www.weezevent.com/webinaire-plans-nationaux-et-sante-environnementale 

Autre événement : à Sarcelles (95), le 25 février à 19h à l’hôpital privé nord parisien, le débat « Développement durable et périnatalité ». Inscription : contact@rpvo.org


Notre N° HJE 3295. Edition « Abonné » disponible en ligne

Nos articles sélectionnés

92 centimes par semaine !
Ne passez pas à côté de l’information juridique, économique et culturelle locale

Abonnement en ligne par CB, 1 an  48 € TTC
52 numéros, Print adressé chaque jeudi
+ Services numériques (Annonces légales + Ventes immobilières)
+ fil d’actualité en ligne 24/24h en continu

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité