Hydropolis, bientôt un nouveau campus « Sciences de l’Eau » à Montpellier

Par |

Situé à Montpellier sur 5.000 à 6.000 m2, le projet est construit sur une articulation scientifique, académique et de formation, mais également sur l’accueil d’entreprises.

Soutenu par le Contrat de Plan Etat-Région, le projet du campus Hydropolis intègre celui plus large de l’opération campus Montpellier. Il bénéficie d’un financement de 15,25 M€, dont 4 M€ issus du Feder. Il a pour ambition de regrouper en un seul lieu des équipes de recherche, des entreprises et de la formation. Une incertitude reste à lever pour sa concrétisation. Le projet doit en effet s’inscrire sur deux sites. Celui de La Valette, en lien avec l’Irstea (partenaire du projet), est déjà fixé. La réhabilitation d’une partie des locaux est ainsi prévue pour accueillir à la fois de la recherche et de la formation. Les thématiques de recherche seront orientées sur la pratique de l’irrigation et les politiques publiques et sociales de l’eau.

Eric Servat, directeur de l’IM2E (Institut
montpelliérain de l’Eau et de l’Environnement)
et vice-président d’Aqua-Valley.

Un second site encore à déterminer

Le second site est encore en discussion entre les partenaires que sont la Région, l’Etat, le rectorat et l’Université. Le choix doit être fait entre le site du Verdanson, qui correspond au campus de pharmacie et permettrait de faire le lien avec le campus de la Gaillarde et les équipes de SupAgro et de l’Inra, qui travaillent déjà sur la thématique de l’Eau, notamment en milieu agricole. Ou le site du Pôle Chimie Balard, avec un positionnement Balard-Triolet et des thématiques de recherche autour de la qualité de l’eau et de la ressource eau.

800 m2 dédiés à l’accueil d’entreprises

Dans les deux cas, des travaux de réhabilitation et de construction neuve sont intégrés au projet d’implantation. Le projet global, prévu d’abord sur un seul site, a évolué vers une implantation bicéphale, ce qui a retardé d’autant sa concrétisation. Dans un premier temps, 800 m2 seront dédiés à l’accueil d’entreprises directement intéressées par la dimension eau. Des demandes d’entreprises sont déjà recensées, a confirmé Eric Servat, vice-président d’Aqua-Valley.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité