SITEVI / Picore : un accord de transfert de technologie exemplaire

Par |

« Picore » est le nom du système embarqué connecté de monitoring et d’enregistrement de données hydrauliques de pulvérisation de produits phytosanitaires, visualisables directement sur smartphone. Il permet à l’agriculteur d’optimiser les réglages de son pulvérisateur tout en vérifiant la qualité des traitements et de réaliser une économie de 15 à 20% de produit. Il répond ainsi aux enjeux environnementaux de réduction d’impact lié à l’utilisation de produits phytosanitaires en agriculture, réaffirmé par le plan Ecophyto2.

Ce projet –  piloté pour l’IRSTEA par Vincent de Rudnicki sur le site de Montpellier – a fait l’objet à l’occasion du SITEVI 2015 d’une signature d’exploitation de brevet entre SIKA Gmbh, représenté par son président, Christian Siebert et la société d’accélération de transferts de technologies AxLR à laquelle Irstea délègue la gestion de ses dossiers, représentés respectivement par leur président, Philippe Nérin et Jean-Marc Bournigal. Picore incarne une collaboration réussie entre institut de recherche publique, entreprise industrielle et société d’accélération de transferts de technologie.

S’inscrivant en plein essor de l’agriculture numérique au service de l’agro-écologie, et au lendemain de la remise du plan Agriculture-Innovation 2025, l’innovation du système Picore repose sur l’utilisation des nouvelles technologies ouvrant l’accès à tous les services accessibles en Wifi, Bluetooth, GPRS ou GSM.Un accord exemplaire à plus d’un titre

Un accord exemplaire à plus d’un titre

• Des délais courts

Picore a été présenté à la SATT AxLR au mois d’octobre 2014. AxLR a alors décidé de cofinancer sa maturation en janvier 2015 à hauteur de 130 000 euros (auxquels il faut ajouter 30 000 euros d’Irstea). Douze mois plus tard, après négociation des accords d’utilisation de brevet signé aujourd’hui entre les parties prenantes, Picore démarre sa commercialisation.

• Un partenaire industriel européen

L’attention portée très tôt par SIKA Gmbh sur les travaux menés par Irstea autour du sujet traité par Picore a sans aucun doute facilité la démarche de maturation du projet. SIKA est présent dans le domaine de la viticulture depuis plusieurs décennies. Déjà partenaire d’Irstea dans le passé, cette société est spécialisée dans le développement et la production de matériels de mesures physiques (débit, pression, température et niveau). SIKA a jugé important de mettre en avant un débitmètre adapté et donc d’associer sa gamme de débitmètres au système Picore pour optimiser le fonctionnement de cette solution. L’industriel s’est donc naturellement associé à ce projet de maturation.

• Une large commercialisation dès 2016

SIKA commercialisera le système Picore dès 2016 via son réseau de concessionnaires et de distributeurs (Allemagne, France, Grande Bretagne, Chine, Corée du Sud, Inde et Etats-Unis). La société estime dans un premier temps le marché à 1 000 unités dans les deux ans à venir. Picore est un système conçu pour être accessible à tous les agriculteurs et viticulteurs/arboriculteurs tant du point de vue du prix qu’en matière de simplicité d’utilisation.

• Une forte utilité environnementale

Les travaux réalisés par Irstea auprès des agriculteurs ont montré que l’amélioration des applications des produits phytosanitaires passe, entre autres, par la connaissance exacte des paramètres de réglage des machines et des parcelles traitées. Cette connaissance permet de réduire les pertes de produit en dérive ou au sol tout en maintenant une assurance de protection des cultures. Le système Picore permet à l’agriculteur d’optimiser les réglages de son pulvérisateur tout en vérifiant la qualité des traitements et de réaliser une économie de 15 à 20% de produit. Il répond ainsi à ces enjeux environnementaux de réduction d’impact lié à l’utilisation de produits phytosanitaires en agriculture.

(Source IRSTEA)

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.