Recrutements des cadres : l’essor des réseaux sociaux engendre de nouvelles pratique

Par |

Dans le cadre de son dernier baromètre « sourcing cadres », l’Apec observe que depuis dix ans, les fondamentaux se maintiennent aux yeux des recruteurs tels que les offres d’emploi, ou encore sur le mode de sélection. En parallèle, de nouvelles pratiques dans les processus de recrutement font leur apparition avec les réseaux sociaux comme principaux leviers.

Entre 2008-2018, les principaux moyens de sourcing « classiques » mobilisés par les entreprises pour recruter un cadre ont gardé leur importance. Les offres d’emploi, les candidatures spontanées et le réseau de relations du recruteur constituent encore le trio de tête, selon l‘étude que vient de publier l’Association pour l’emploi des cadres. En 2018, l’offre d’emploi atteignant même un sommet. En effet, 89 % des recruteurs ont diffusé une offre d’emploi lors de leur dernier recrutement de cadres, un niveau historiquement élevé. A côté de l’offre, l’Apec constate que l’usage des candidatures spontanées par les entreprises diminue progressivement pour atteindre 58 % en 2018. Quant à l’utilisation du réseau de contacts du recruteur, celle-ci progresse, passant de 48 % en 2008 à 55 % en 2018, avec un pic enregistré en 2010. En outre, la publication d’une offre d’emploi demeure encore le moyen le plus efficace afin de sélectionner un cadre en 2018 (61 % des cas). Derrière la transparence du marché, « le réseau de relations aussi bien personnelles que professionnelles reste aussi un atout essentiel afin d’être recruté », note l’Apec. En 2018, 32 % des candidats embauchés étaient déjà connus d’au moins un collaborateur de l’entreprise et/ou recommandés par une tierce personne. Mais la part de ce marché « caché » a diminué de moitié en dix ans (9 % en 2008, contre 4 % en 2018). Les réseaux sociaux s’imposent En face de ce trio de tête, les sites de réseaux sociaux ont connu sur la période une véritable montée en puissance. En effet, leur utilisation a plus que quadruplé, passant de 12 % en 2008 à 53 % l’an dernier. Ces derniers prenant une part substantielle dans le sourcing des candidatures cadres et plus particulièrement dans les grandes entreprises (de 1.000 salariés et plus) soit 67 %, et, côté secteurs, les activités informatiques (84 %) et de l’ingénierie R&D (73 %). Les réseaux sociaux...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité