André Deljarry, CCI Hérault : « Créer une Destination Economique Hérault » (interview intégrale)

Par |
Crédit Marc Ginot

L'intégralité de l'interview d'André Deljarry, président de la nouvelle CCI de l'Hérault. La suite de l'article "CCI de l’Hérault, André Deljarry : « Simplifier, rationaliser, gagner en proximité…" est à découvrir dans votre Espace Abonné. André Deljarry répond aux questions sur la Montpellier Business School, sur la Destination Economique Hérault, le Village automobile à Montpellier, sur la nécessaire implication de l'ensemble des acteurs pour optimiser le développement économique sur le territoire, et il aborde la place de la CCI de l'Hérault au sein de la CCI Occitanie.

Les Bonus Interview Espace Abonnés   Vous avez évoqué une nouvelle « Destination Economique Hérault »… « Ce département connaît une réelle dynamique. Les 80 élus, plus les membres associés et conseillers techniques, plus les ambassadeurs, cela constitue à peu près une force de 1000 chefs d’entreprise qui vont s’impliquer dans la vie de la CCI de l’Hérault. Et au travers des « groupes projets » déjà cités, nous allons mettre en place une vraie politique active et collective pour l’économie du territoire de l’Hérault. Nous aurons les retours de ces travaux entre le mois de juin et la conférence de presse de septembre 2017, pour établir notre feuille de route et notre stratégie ; le plan sera préparé pour les cinq années à venir. Je rappelle que nous avons mis en place avec Alain Di Crescendo, président de l’ex-CCI de Toulouse, aujourd’hui président de la CCI région Occitanie, le Club des Entrepreneurs Pyrénées-Méditerranée. Avec la grande région, il est clair que certains chefs d’entreprise de Toulouse vont s’installer à Montpellier et inversement. Il faut faire du buzz. C’est aussi l’objet du cluster d’enseignes que l’on met en place. » L’implication doit être collective, et le sera-t-elle ? « Le temps du chacun pour soi est révolu. Aujourd’hui, l’action économique qui réussit c’est celle qui fédère, qui est menée ensemble par les forces actives du territoire. Avec trois grands piliers : l’ensemble des acteurs impliqués dans l’action consulaire, plus de 1000 personnes, je viens de le dire, les élus des collectivités – 343 maires plus la totalité des intercommunalités et la métropole – et enfin l’Etat, avec qui l’on travaille entre autres pour revitaliser les centres-bourgs et remettre du commerce dans les centres-villes. Je veux bien insister sur le fait que la CCI est là pour aider tous les maires à redynamiser tous les centres-villes, dans tout l’Hérault. C’est l’objet des...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité