Santé : Medesis Pharma étudie un traitement contre la Covid-19

Par |
Jean-Claude Maurel, président et fondateur de Medesis Pharma.
Jean-Claude Maurel, président et fondateur de Medesis Pharma.

Une piste de traitement contre la Covid-19 ? Alors que le débat tourne autour des vaccins contre la pandémie, la société de biotechnologie pharmaceutique Medesis Pharma, implantée à Baillargues, se penche, elle, sur un possible traitement.

Par Hubert VIALATTE

Elle prévoit ainsi l’entrée en phase II clinique, en 2021, pour 2 candidats médicaments destinés à traiter les inflammations respiratoires sévères. Un candidat médicament à base de manganèse, bloquant les phénomènes inflammatoires majeurs, porte sur les cas graves. L’ autre, un antiviral spécifique, est destiné à la médecine de ville, en début de maladie. La recherche est réalisée en collaboration avec Hervé Seitz (CNRS de Montpellier). Des tests sur 120 patients, répartis dans 10 centres hospitaliers, débuteront en mars 2020.

Particularité du mode d’administration : une technologie d’assemblage de lipides (éléments purs utilisés dans les médicaments) avec de l’eau. « Les actifs pharmaceutiques sont contenus dans des nano-gouttelettes d’eau. Le produit est déposé dans la bouche du patient, et transporté dans toutes les cellules, y compris le cerveau, par des lipo­protéines », détaille Jean-Claude Maurel, président et fondateur de Medesis Pharma.

Accord de recherche renouvelé avec Transgene

Autre actualité, la biotech renouvelle pour six mois son accord de recherche collaborative avec Transgene, qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des secteurs viraux. L’objectif est de traiter des cancers par des virus oncolytiques, en inoculant un virus qui va cibler des cellules cancéreuses, sans générer de pathologies importantes. « C’est le futur du traitement des cancers dans les prochaines années », indique le dirigeant. Nature du partenariat : Medesis Pharma entend délivrer une molécule bloquant l’action de protéines qui peuvent rendre inactif le virus oncolytique.

Créée en 2003, Medesis Pharma, qui se qualifie de « vieille start-up », est à l’origine de 15 publications scientifiques et détient 9 brevets. En dix-sept ans, la société a levé 25 M€ et compte 220 actionnaires, presque tous situés en Occitanie. La société travaille à une levée de fonds « conséquente » pour les prochains mois. Medesis Pharma emploie cinq salariés à Baillargues et un à Montréal.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité