Un Forum du Financement tout-en-un, Montpellier, GGL Stadium, le 28 mars

Par |
forum-financement-montpellier-2019

Plus de 50 professionnels, des banques aux collectivités, seront présents le 28 mars prochain au GGL Stadium de Montpellier, pour accompagner les chefs d’entreprise héraultais dans leur recherche de financements.

Organisé par la CCI héraultaise et ses partenaires institutionnels, le Forum du Financement, qui en est à sa sixième édition, attend plus de 600 professionnels. Environ 800 rendez-vous individuels seront ouverts à tous les dirigeants, quels que soient le secteur d’activité et la taille de l’entreprise. En 2018, le chiffre d’affaires des entreprises accueillies allait de 3 000 euros à 8 millions d’euros.Il est encore temps de s’inscrire…

Trois ateliers thématiques sur le financement seront organisés durant la journée. De 10h à 10h30 : Comment financer le haut de bilan avec le crowdfunding ? De 11h à 11h30 : Le prêt d’honneur au dirigeant (prêt à taux 0). De 14h30 à 15h30 : Dynamisez votre développement avec les aides de la Région Occitanie.

• Mémo : Forum du Financement, 28 mars 2019, au GGL Stadium de Montpellier (complexe Yves-du-Manoir, MHR). 500, avenue de Vanières. Ouverture à 8h30 (journée non-stop). Gratuit. Inscription préalable sur : https://forumfinancement.herault.cci.fr



André Deljarry, président de la CCI Hérault :« Pour le financement, la relation humaine reste essentielle… »

Le président de la CCI de l’Hérault, premier vice-président de la CCI de l’Occitanie, décrypte pour l’HJE les enjeux du Forum du Financement et les actions de la chambre consulaire mises en place pour ses ressortissants chefs d’entreprise.

HJE : Les modes de financement sont multiples et complexes, tout comme les types d’entreprises (en création, à pérenniser…). Que peut apporter le Forum du Financement ?

andre.deljarry.president-CCI-heraultAndré Deljarry : « Cette journée est vraiment devenue au fil des années le rendez-vous à ne pas manquer pour les entreprises en recherche de financements. Lors du Forum du Financement, les dirigeants ayant un projet de développement, d’export, d’investissement immobilier, d’augmentation de capital, vont pouvoir découvrir toutes les solutions susceptibles d’être mobilisées pour se financer. C’est le véritable avantage du Forum : gain de temps et efficience apportés par la présence de tous les acteurs du financement – publics-privés – sur une journée et en un lieu unique ! Cette 6e édition du Forum, organisée par la CCI Hérault en partenariat avec la Métropole de Montpellier, la Région Occitanie et l’Agglomération…

« À l’heure du digital, ce qui compte c’est d’avoir une réponse rapide. »

…de Béziers, permettra aux chefs d’entreprise d’avoir une vue d’ensemble des acteurs du financement de l’entreprise et des solutions qu’ils peuvent apporter. Le Pays de Lunel, le Pays de l’Or, Bpifrance, les Ordres des avocats et des experts-comptables, les notaires, les banques BP Sud, Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, Société Générale seront également à nos côtés… Cette mobilisation commune, menée par Stéphanie Andrieu, présidente du groupe de travail du Forum du Financement à la CCI, est bien la preuve de notre ambition collective de soutenir l’innovation et le développement de nos entreprises. Notre souhait est d’aider les chefs d’entreprise. »

Est-il plus facile aujourd’hui de financer son entreprise ?

A. D. : « Les solutions financières existent : banquiers, capitaux-risqueurs, acteurs de la Fintech, business angels, professionnels de l’ingénierie financière ou encore fonds d’investissement. Plus de 50 professionnels seront mobilisés lors du Forum. Mais ce salon est aussi l’occasion pour les chefs d’entreprise de multiplier les contacts. Car ne l’oublions pas, dans l’obtention d’un financement, la relation humaine est essentielle, basée sur la connaissance et la confiance. C’est un des enjeux du financement, qui occupe une place centrale dans la vie d’une entreprise. Le Forum du Financement en est la démonstration, puisque plus de 600 chefs d’entreprise sont attendus pour 800 rendez-vous planifiés. »

La frilosité des banques est souvent pointée du doigt. Quel est votre point de vue sur ce sujet ?

A. D. : « On le sait, le financement reste le nerf de la guerre pour toute entreprise. Vous avez beau avoir un projet magnifique, si …

…vous n’êtes pas capable de le porter devant les financeurs en anticipant les critères d’intervention ou les délais ou en allant chercher la solution adaptée à votre besoin, votre projet ne peut – hélas – pas aboutir. Il est vrai que ce sont souvent les jeunes entreprises de moins de trois ans qui voient leur encours de crédit diminuer, alors que celui des PME de plus de trois ans s’accroît. A la chambre de commerce de l’Hérault, nous encourageons et soutenons toutes les entreprises, y compris les plus petites, à innover et grandir. C’est à ce moment-là qu’il ne faut pas négliger le besoin d’argent. Je rappelle que tout au long de l’année, les experts de la CCI accompagnent individuellement les chefs d’entreprise dans la structuration de leurs recherches de financement. Des ateliers collectifs sont également organisés afin que les dirigeants consolident leur stratégie financière et identifient les bonnes pratiques avec les financeurs. En 2018, la CCI de l’Hérault a accompagné 58 projets, correspondant à 27 millions d’euros d’investissement sur trois ansmobilisant un taux moyen de subventions égal à 19 % et d’ouverture de concours bancaires à hauteur de 8 %. Autre point important, aujourd’hui, à l’heure du digital, ce qui compte, c’est d’avoir une réponse rapide. Les plateformes de crowdfunding se multiplient et constituent un réel facteur d’accélération de l’accès aux financements. Elles seront d’ailleurs encore plus nombreuses cette année sur le Forum, pour augmenter les fonds propres, obtenir des prêts, des dons… »

Au regard de l’expertise des services de la CCI, quelles sont les principales erreurs récurrentes que la CCI constate dans le financement des entreprises ?

A. D. : « La clé du succès est l’anticipation et la préparation ! C’est bien au chef d’entreprise, avec sa casquette de gestionnaire, qu’il revient de piloter la stratégie financière. Nul autre ne peut le faire à sa place, quand bien même il se fait aider par son expert-comptable ou par un conseiller financier. Afin de permettre aux chefs d’entreprise de disposer rapidement d’une photographie de leur situation financière, la CCI de l’Hérault a développé depuis plusieurs années un outil de diagnostic en ligne : le Flash Diag CCI. Il s’agit d’un prédiagostic simplifié permettant de renseigner son besoin de financement et de recevoir une première analyse sur sa capacité à financer son projet. Un expert de la CCI prend ensuite le relais pour approfondir et monter le dossier de financement avec le chef d’entreprise. C’est pour cela que nous organisons également le Challenge du financement. Durant deux mois, le chef d’entreprise suit des actions de coaching et de mise en relation avec des experts qui vont l’aider à frapper aux bonnes portes et à adopter la bonne stratégie face aux financeurs et aux banques notamment. La session 2019 du Challenge a accompagné 10 entreprises. Une promotion composée de nombreux projets de développement : internationalisation, développement de nouveaux produits… »

Quels sont les besoins des entreprises héraultaises en matière de financement ?

A. D. : « Les entreprises ont majoritairement besoin de financer leurs fonds propres. Le rôle de la CCI est de répondre à ces entreprises qui ont besoin de financer leur BFR en les orientant vers les différents dispositifs d’aides qui existent. Nous constatons une réelle méconnaissance de la part des chefs d’entreprise de l’ensemble de ces dispositifs : aides de la Région, dossiers Feder, BPI, aides de l’Ademe, de la Carsat… Il peut s’agir également de prêts bonifiés ou de garanties préférentielles qui vont compter aux yeux des banques. Nous sommes donc là pour les en informer et les aider à monter leurs dossiers. »

Pour les entreprises en difficultés, quelles sont les solutions en matière de refinancement ? Que fait la CCI de l’Hérault dans ce sens ?

A. D. : « Tout l’enjeu pour nous est d’éviter d’arriver à des situations irréversibles. Notre Centre de Prévention des Difficultés (CIP) est là pour anticiper au maximum les difficultés des entreprises. Nous travaillons pour cela avec l’Ordre des experts-comptables, présidé au niveau régional par Philippe Lamouroux ; l’Ordre des avocats, dont le bâtonnier à Montpellier est Rémy Lévy ; et les juges du tribunal de commerce. Au total, nous accompagnons une centaine d’entreprises sur l’ensemble du territoire. Nous sommes à leur écoute et les aidons à prendre un peu de recul et à envisager les solutions pour l’avenir. Cela peut être une révision de leur business model, une restructuration des coûts, la préconisation de nouveaux marchés ou encore la négociation bancaire. Nous les orientons par la suite vers les financeurs qui peuvent faire du refinancement, comme les courtiers par exemple. »

Propos recueillis par Daniel CROCI

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité