Un nouveau Pôle Formation des Industries Technologiques en Languedoc-Roussillon

Par |

Cet investissement de 10 millions d’euros (hors matériel pédagogique) a bénéficié d’un triple financement :
– Celui de la branche professionnelle de la Métallurgie à travers son CFAI ;
– Celui de la Région Languedoc-Roussillon ;
– Celui de l’Etat à travers les Investissements d’Avenir portés par la Caisse des Dépôts.

Inauguré ce 3 octobre 2013, Ie pôle des métiers industriels a été financé à hauteur d’environ 2,5M€  par Ie conseil régional Languedoc-Roussillon, de 2,8 M€ par Ia Caisse des Dépôts, au titre de |’action  formation professionnelle en alternance » qu’e||e gère pour Ie compte de I’Etat et d’environ 4,3M€  par |’association pour la promotion de I’apprentissage dans les industries du Languedoc-Roussillon.  L’objectif est à moyen terme de créer le premier pôle de référence en formation spécifiquement  dédié aux métiers industriels et de répondre aux besoins non pourvu des entreprises en passant de  500 apprentis en 2011 à 725 en 2017.

Ce nouveau bâtiment, en fonction depuis la rentrée de septembre 2013, permet d’offrir aux apprenants (apprentis, salariés d’entreprises, demandeurs d’emploi) un outil de travail de 6 000 m² situé sur un terrain de 22 000 m², à proximité immédiate de l’A9 et du futur Pôle multimodal de Baillargues.

L’ambition de ce projet est simple : offrir aux entreprises de la région la capacité à former leurs salariés actuels (via l’AFPI LR) ou futurs (via le CFAI LR) aux métiers de l’industrie.

Le Pôle Formation des Industries Technologiques entend apporter une réponse concrète à ce besoin en personnel qualifié alors que, au niveau national, les besoins en recrutement sont estimés à 80 000 emplois par an entre 2015 et 2020 dans les métiers de la métallurgie.

Investissements d’Avenír  / La  Formation professionnelle en alternance » en Languedoc-Roussillon

La Caisse des Dépôts est, après I’Agence Nationale pour la Recherche (ANR), le deuxième opérateur  du Programme d’|nvestissements d’Avenir. Elle s’est vue confier le pilotage de neuf conventions  signées avec I’Etat, soit près de 6,0 Mds d’Euros, répartis notamment dans le domaine de I’économie  numérique, de |’urbanìsme avec I’action «Ville de demain », de la valorisation et I’accélération du  transfert technologique vers I’ìndustrie (SA’I’I’), dans le domaine de I’économie sociale et solidaire et

Cette dernière action est dotée d’un budget de 450M€ et contient deux volets :
– La modernisation de I’appareìl de formation en alternance
– Le développement d’offre de logement pour les jeunes concernés.

A fin août 2013, Ia Caisse des Dépôts a engagé près de 280 M€ de cette enveloppe, soit plus de 60%,  au bénéfice de 34 projets de formation nouvelles et innovantes et 20 projets d’hébergement partout

Ce sont près de 80M€ au total du Programme d’lnvestissements d’Avenìr (PIA), géré parla Caisse des
Dépôts pour le compte de I’Etat qui ont été investis en faveur de la région Languedoc-Roussillon. Ainsi le PIA représente un vrai levier de développement économique et de croissance pour la région.  En effet, la région dispose désormais de sa société d’accélération de transfert technologique avec la AXLR1 qui permet d’améliorer la valorisation de la recherche et Ia transmission de celle-ci vers  le monde des entreprises, d’un fonds interrégional  Emergence Innovation 1  dédié au financement des sociétés en phase d’amorçage issues de la recherche publique ou privée dans tous  les secteurs d’activité innovants.

De plus, l’Eco-cité de Montpellier, ayant bénéficié du soutien financé de l’action «Ville de Demain », démontre la volonté de gérer la croissance démographique de manière responsable et durable, I’effort de développer des énergies renouvelables et de lutter contre la pollution. La région Languedoc-Roussillon est particulièrement active sur le volet formation en alternance.

En effet, à ce jour, après plusieurs décisions favorables du premier ministre et sur  propositions du comité d’éva|uation de l’action, la Caisse des Dépôts a engagé plus de 20M€ en  faveur de la formation par alternance, notamment au profit du CFI Baillargues, de |’URMA, de I’AFT  (Institut de Formation d’Ambulancier) -IFTIM Nîmes, et du cluster villages. Ce sont ainsi 8 CFA et un  centre d’hébergement qui ont bénéficié du soutien financier du PIA.

Voir tous les articles de la rubrique ENTREPRISE sur heraultjuridique.com

Voir toutes les infos du fil d’actualité heraultjuridique.com

Vous abonner à la newsletter gratuite de heraultjuridique.com (lien formulaire)

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité