URSSAF Languedoc-Roussillon : 150 millions d’euros de reports de charges déjà actés à fin mars

Par |

Franck Barbe, directeur de l’URSSAF Languedoc-Roussillon, a précisé hier (25 mars), en audio-conférence avec la presse, les mesures exceptionnelles mises en place par son organisme. Face à la crise, l’URSSAF-LR a déclenché son Plan de continuité d’activité (PCA) instaurant la fermeture au public des 5 sites de l’organisme avec le maintien de l’activité de ses collaborateurs par le télétravail. « Plus de 75 % des collaborateurs sont en télétravail pour la réponse aux e-mails des usagers, le traitement des dossiers en back office, la réponse téléphonique et l’accompagnement des entreprises et des travailleurs indépendants » a-t-il indiqué.

Suspension des recouvrements amiables et forfait

Les mesures d’accompagnement prises depuis la crise du Coronavirus ont un effet important, notamment financier. Il y a d’abord la suspension de tout recouvrement amiable et forfait pour l’ensemble des publics soumis à cotisation, « avec l’arrêt des procédures de recouvrement pour les arriérés de cotisations jusqu’à la fin de cette crise ». La politique de contrôle est également aménagée, « tout en maintenant la politique de lutte contre la fraude ».

150 millions d’euros de reports déjà actés, 200 millions à venir

Dans le cadre de l’accompagnement des entreprises en difficulté, des reports d’échéances importants ont également été accordés. Les échéances URSSAF sont reportées de trois mois, dont l’échéance employeur du 15 mars, qui concernait 60 000 déclarants. « Ce report d’échéance représente 100 millions d’euros pour l’ensemble du Languedoc-Roussillon. Le report des prélèvements automatiques des travailleurs indépendants pour les échéances du 20 mars et du 5 avril, qui concernent près de 50 000 travailleurs indépendants, commerçants, artisans et professions libérales, représente un enjeu financier de 50 millions d’euros ». Les actions et les reports de charges, qui sont « certains puisque déjà établis dans les comptes », représentent déjà globalement 150 millions d’euros depuis la mi-mars. L’échéance employeur du 5 avril, qui « peut être également reportée, représente à elle seule un enjeu financier supplémentaire de près de 200 millions d’euros ».

Appel au civisme des entreprises peu ou pas impactées

Franck Barbe (comme Samuel Barreault, directeur de la DDFIP Hérault, présent lors de cette audio-conférence) a également tenu a relayer un message civique : « Il est important que les entreprises peu ou pas impactées par la crise du Covid-19 et qui ont la trésorerie jouent le jeu le 5 avril et continuent à verser leurs charges, parce que les charges sociales, c’est aussi le financement du système français de protection sociale, si l’on veut pouvoir continuer à payer les retraites, les hôpitaux qui sont en première ligne pour soigner les personnes atteintes du Covid-19 et l’ensemble des maladies… et que la chaîne du recouvrement ne se tarisse pas complètement. L’échéance du 5 avril, c’est celle pour l’Urssaf des entreprises de plus de 50 salariés, des structures importantes qui, pour certaines d’entre elles, ont capacité de faire face à leurs charges ».

Un dispositif particulier pour les travailleurs indépendants en difficulté

Le directeur régional a également précisé : « En plus des reports de charges, les travailleurs indépendants en difficulté peuvent également faire une demande d’accompagnement par l’URSSAF dans le cadre de l’action sociale des cotisants. L’URSSAF peut accorder des prises en charge des cotisations, mais également des secours exceptionnels pour les travailleurs indépendants qui sont en très grande difficulté. Ce dispositif peut être sollicité en complément d’autres dispositifs, comme le fonds de solidarité ou le travail (chômage) partiel ».


A lire aussi

• Comment contacter l’Urssaf Languedoc-Roussillon

• Coronavirus et URSSAF-LR : l’échéance du 5 avril reportée


Le fil d’actualités HJE spécial « Coronavirus et entreprise » est accessible sur la page d’accueil du site heraultjuridique.com. Il recense toutes les informations ministérielles et des services de l’Etat au fur et à mesure de leurs publications et mises à jour. Accès au Dossier HJE Coronavirus et Entreprise.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité