Vins : le domaine Saint-André (Mèze) change de mains

Par |

Pour y accueillir ses clients internationaux, le négociant en vins audois LGI Wines vient d’acquérir le Domaine Saint-André à Mèze.

Par Hubert VIALATTE

La transaction, dont le montant reste confidentiel, a été réalisée par Vinéa Transaction. L’acquéreur, basé à Carcassonne, est l’une des principales maisons de négoce d’Occitanie. Particularité : un positionnement exclusivement à l’export, principalement en Europe, mais aussi aux États-Unis et en Asie.

Le Domaine Saint-André s’étend sur 50 hectares à Mèze. Par cette acquisition, LGI Wines entend inviter des clients dans un cadre viticole de charme, face à l’étang de Thau. Les clients pourront aussi convier leurs propres clients. Exemple : des grossistes feront venir des restaurateurs ou des cavistes.



200 000 bouteilles produites par an

L’épidémie de Covid-19 retarde la mise en route du projet, les déplacements internationaux étant ralentis, voire impossibles. Par cette opération, LGI Wines prend également possession de 25 hectares de vignes IGP, avec une production annuelle estimée à 200 000 bouteilles, avec une cuvée premium et Folie d’Inès.

LGI Wines réalise un chiffre d’affaires de 80 M€ et emploie 38 salariés. La PME commercialise des vins IGP du Languedoc et de Gascogne. « Les cépages Chardonnay, Merlot, Cabernet, Sauvignon… sont devenus des marques pour les consommateurs internationaux, estime Xavier Roger, directeur général. En revanche, les AOC sont plus difficiles à vendre à l’export, par manque de notoriété. »



 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité