1,2 M€ pour la rénovation de la cathédrale de Lodève

Par |

Le ministère de la Culture a décidé, dans le cadre du Plan de Relance destiné aux territoires, d'octroyer 1,2 million d’euros pour la rénovation de la cathédrale Saint-Fulcran, à Lodève. Il s'agit de l'un des plus beaux édifices de la quatrième circonscription de l'Hérault.

Le député héraultais Jean-François Eliaou s’est félicité de l’octroi de cette aide pour un monument emblématique de sa circonscription.

Dès 1265

Selon l’excellent article du site La Paroisse Saint-Fulcran, où l’on peut lire la genèse et l’histoire de cet édifice, la cathédrale gothique fut commencée par l’abside vers 1265-1270. La deuxième phase, qui remonte aux années 1270, comprend le chœur à nef unique et la chapelle du Sacré-Cœur (anciennement Saint-André). Elle longe le mur nord du chœur. Dans la troisième phase de construction, vers la fin des années 1270 et début des années 1280, furent construites les deux travées orientales du bas-côté nord avec la chapelle adjacente (Saint-Fulcran) et le portail avec son porche. Le chœur fut voûté et fermé provisoirement pour pouvoir servir au culte.

Un clocher de 57 m de haut

Dans une quatrième phase, vers 1295-1300, le bas-côté nord fut achevé avec sa chapelle Saint-Roch (anciennement Saint-Martin) et l’on entreprit la réalisation du bas-côté sud avec les chapelles Notre-Dame et Saint-Michel. Au-dessus de cette dernière fut érigé le clocher de plus de 57 m de hauteur, qui fut achevé vers 1320. Celui-ci servit également de tour de guet. Ce n’est qu’entre 1413 et 1430 que la façade fut terminée, fortifiée avec un chemin de ronde et des échauguettes et que la nef principale fut réalisée en voûte. Vers la fin du XVe siècle, la chapelle Saint-Fulcran fut agrandie et un baptistère ajouté au sud-ouest.

Les aléas de l’histoire

Pendant les guerres de religion, la cathédrale fut pillée et gravement endommagée. Sous la Révolution, la cathédrale fut profanée et servit d’entrepôt. Aux XIXe et XXe siècles, plusieurs restaurations furent opérées (renforcement des contreforts, enlèvement des enduits originaux, réouverture de fenêtres obturées). Un toit de pierre a également été ajouté au clocher.

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité