15 nouveaux projets soutenus par la Région Occitanie pour la reconquête des friches

Par |
ami-reconquete-friches-occitanie

Le vendredi 19 avril à Montpellier, les élus de la commission permanente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ont réaffirmé leur mobilisation pour un aménagement équilibré du territoire en retenant 15 nouveaux lauréats dans le cadre du programme régional de reconquête des friches. Industrielles, hospitalières ou commerciales, elles représentent une opportunité de développement pour le territoire.

Limiter l’étalement urbain

Dans ce cadre, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a engagé en 2018 un travail partenarial sur la reconquête des friches avec l’État, l’ADEME, la CDC, le BRGM, l’Établissement Public Foncier d’Occitanie, l’Union Régionale « Les CAUE d’Occitanie » et les 3 Agences d’Urbanisme présentes en Occitanie.

En mars 2018, la Région a lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) auprès des collectivités locales ayant pour but d’identifier des projets concrets afin de les accompagner en mobilisant les leviers d’intervention des différents partenaires. 16 lauréats ont été sélectionnés lors d’une première session en octobre 2018, sur l’ensemble du territoire.

« La Région Occitanie est la région la plus attractive de France, accueillant 50.000 nouveaux habitants chaque année. Notre stratégie régionale en matière de reconquête des friches a pour objectif de concilier l’accueil de ces nouveaux habitants en limitant l’étalement urbain et l’artificialisation des espaces naturels et agricoles, tout en répondant aux enjeux du changement climatique et de la transition énergétique » a déclaré la présidente de la Région Occitanie à cette occasion.

Les 15 nouveaux lauréats sélectionnés pour cette 2e session de l’AMI

  • Saverdun (09) : reconversion et valorisation de 3 bâtiments en friche – Etude urbaine financée par la Région ;
  • Decazeville (12) : reconversion de bâtiments industriels pour la réalisation d’un parc intercommunal ;
  • Millau (12) : réhabilitation de la friche Mercier en complexe cinématographique ;
  • Saint-Affrique (12) : reconquête d’une friche en centre-ville pour la reconversion d’une ancienne déchetterie ;
  • CapdenacGare (12) : requalification de la friche industrielle « Raynal et Roquelaure » ;
  • Alès (30) : reconquête des délaissés ferroviaires pour la réalisation du site Eco-quartier Gare d’Alès ;
  • Laudun l’Ardoise (30) : transformation d’une ancienne friche industrielle en plate-forme multimodale ;
  • Notre Dame de la Rouvière (30) : réhabilitation d’un ancien centre de soins en Maison des Métiers d’Art, de la Mode et du Design ;
  • Auch (32) : reconversion de la friche militaire Espagne ;
  • Balaruc les Bains (34) : requalification de la friche de la Raffinerie du Midi ;
  • Villemur-sur-Tarn (31) : rénovation de l’ancienne usine Brusson ;
  • Espère, Mercuès et Catus (46) : réhabilitation d’une friche industrielle sur les communes d’Espère et Mercuès et reconversion d’une friche touristique sur la commune de Catus ;
  • Alvignac et Rocamadour (46) : reconversion de l’ancien site militaire du Viroulou ;
  • Marvejols (48) : requalification du site de l’ancienne usine de la Goutelle ;
  • Carmaux (81) : reconquête de friches industrielles et réhabilitation de zones d’activités.

Les 16 lauréats sélectionnés lors de la 1re session de l’AMI en juin 2018

  • Le Mas D’Azil (09) : requalification d’une ancienne usine de meubles ;
  • Lavelanet, Laroque-d’Olmes et Villeneuve d’Olmes (09) : revitalisation de 7 friches industrielles : démolition, requalification et renaturation ;
  • Sigean (11) : requalification d’une cave coopérative ;
  • Marignac (31) : requalification d’une friche industrielle (centrale photovoltaïque) ;
  • Agos-Vidalos et Pierrefitte-Nestalas (65) : requalification d’un centre d’enfouissement et d’une zone d’activités (centrales photovoltaïques) ;
  • Lannemezan (65) : requalification d’une friche militaire (accueil d’entreprises et extension d’une zone commerciale) ;
  • Agde (34) : réhabilitation d’une friche urbaine (création d’un nouveau quartier de logements, d’activités tertiaires et d’aménagements autour de l’économie touristique et culturelle) ;
  • Frontignan (34) : requalification d’une friche industrielle (repositionnement de la gare ferroviaire et Pôle d’Echange Multimodal) ;
  • Sète (34) : requalification d’une friche urbaine entre le pôle d’échange multimodal et le port (logements, tertiaire, bords à quai) ;
  • Saint-Jean-de-la-Blaquière (34) : requalification d’une cave coopérative en pôle œnotouristique ;
  • Canet-en-Roussillon (66) : requalification du port (nouvelle base nautique, parc relais…) ;
  • Perpignan (66) : requalification des abattoirs en tiers lieux dans le cadre de l’ESS (accueil d’une vingtaine d’associations) ;
  • Le Soler (66) : requalification de bâtiments industriels pour accueillir les classes audiovisuelles de l’Ecole Régionale Numérique, ainsi que 2 plateaux technique de tournage ;
  • Graulhet (81) : renaturation ou requalification de 5 friches industrielles ;
  • Labastide-Rouairoux (81) : requalification d’une friche industrielle (bureaux, ateliers et zone artisanale) ;
  • Montech (82) : requalification des bâtiments de l’ancienne papeterie.

Deux nouvelles sessions de sélections de projets sont programmées pour l’année 2019, en juin et novembre.


A lire

Commerce : l’avenir radieux des friches commerciales

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité