Action Cœur de Ville : un coup de boost pour Béziers, Lunel, Sète et Agde

Par |

Après Lunel et Sète, le préfet de l’Hérault Pierre Pouëssel s’est rendu le lundi 29 octobre à Béziers puis Agde pour signer la convention unissant dans un même élan des acteurs de l’aménagement public et du logement et des investisseurs privés. Action Cœur de Ville met en cohérence des actions visant à réhabiliter et réaliser des logements, des commerces et des équipements publics, à améliorer la mobilité et à mettre en valeur des espaces publics. A la clé figuent des moyens financiers inédits pour elancer ces villes moyennes essentielles pour la dynamique de leur bassin de vie. L’exemple biterrois… Dossier publié dans notre édition HJE Print n°3228.

A lire aussi

• Dossier HJE Action Cœur de Ville à Béziers.

• Action Cœur de Ville : un coup de boost pour Béziers, Lunel, Sète et Agde

• Action Cœur de Ville à Béziers : les avis de Béziers Méditerranée, la Ville de Béziers, le préfet de l’Hérault

• Action Cœur de Ville : 29 actions « matures » pour la Ville de Béziers


« Aller encore un peu plus de l’avant, un peu plus vite, un peu plus solidement… », c’est ainsi que François Commeinhes, le maire de Sète, résume cette action. Selon le gouvernement, le programme Action Cœur de Ville (ACV) a en effet pour but, sur la durée du quinquennat, de donner une nouvelle place dans les priorités du pays à un réseau de villes moyennes. C’est une expression de la nouvelle politique de cohésion des territoires. L’ACV cible les villes, hors métropoles, qui ont une fonction de centralité pour leur bassin de vie et constituent un pôle de rayonnement régional. Appelées « villes moyennes » ou « villes intermédiaires », elles regroupent près d’un quart de la population et de l’emploi.

L’ACV mobilise les moyens de l’État et des partenaires publics et privés en faveur de la mise en œuvre de projets de renforcement des « cœurs de villes », portés par les communes centres et leurs intercommunalités. Élaboré en concertation et en partenariat avec les élus du territoire, les acteurs économiques, techniques et financiers, ce programme a pour objectif d’être au service des territoires.

222 villes bénéficiaires, dont 4 dans l’Hérault

Le programme national ACV, présenté le 27 mars 2018, concerne 222 villes bénéficiaires, dont certaines en binôme. Quatre villes héraultaises intègrent ce programme : Béziers, Lunel, Sète et Agde. Dans le Biterrois il s’applique sur un périmètre élargi du centre-ville de Béziers (229 hectares). Ainsi, pour revitaliser le cœur de ville et renforcer son attractivité, les objectifs de cinq axes thématiques Action Cœur de Ville ont été croisés et abondés financièrement sur les prochaines années. D’ores et déjà, 29 actions matures sont proposées dans le périmètre biterrois retenu (lire ci-après). Le programme s’engage dès 2018 par la signature d’une convention-cadre et les premiers investissements des signataires. A Béziers, la signature est intervenue le 29 octobre dernier.

Une mise en cohérence

Le préfet de l’Hérault Pierre Pouëssel évoque « une mise en cohérence ». La réussite du programme Action Cœur de Ville est en effet intimement liée au renforcement et au développement du caractère multifonctionnel du centre-ville. Cette action concerne à la fois les activités économiques, culturelles, éducatives et d’habitat dans un cadre de vie amélioré et plus écologique.

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité