CCI Hérault : vente du site d’Alco (MBS) à Crédit Agricole Languedoc + GGL Aménagement (vidéo)

Par |
Les signataires ravis de la vente d'Alco.

Sur les 6 candidats à l'achat, l'offre commune de la foncière Crédit Agricole Languedoc et de GGL Aménagement pour 24,5 millions d'euros a été retenue par la CCI de l'Hérault.

Le site Alco, sur lequel sont installés Montpellier Business School et Sud Formation – appelés à emménager dans le quartier Cambacérès – vient enfin d’être vendu, huit années après le début du projet de déménagement. André Deljarry, président de la CCI de l’Hérault, et Jean-Marc Leygue, directeur général de GGL Aménagement, ont rappelé conjointement que le site Alco bénéficie de nombreux atouts : une superficie totale de 6 hectares, 44 000 m2 de surface de plancher, mais aussi un parc boisé classé de plus d’un hectare.

La consultation de mise en vente avait commencé début 2019, mais de nombreux aléas avaient retardé ce dossier, comme la pandémie de Covid-19 accompagnée du confinement, mais aussi les élections municipales. « J’ai préféré attendre que le nouveau maire soit élu pour lui présenter le dossier et recueillir son avis », explique André Deljarry.

Juste avant la signature effectuée devant la presse sous l’autorité du notaire Me Dossa, André Deljarry s’est félicité : « Il s’agit d’une vente sans condition suspensive ni retour en meilleure fortune, ni prise en considération de modification ou non du Plan Local de l’Habitat ou encore du PLU (Plan local d’Urbanisme), car la CCI voulait que rien ne puisse remettre en cause cette vente. L’offre commune du Crédit Agricole Languedoc et de GGL est l’offre la plus sérieuse et intéressante pour nous. Une partie est payée comptant (20,5 millions d’euros), et la CCI conserve les loyers jusqu’à la livraison, ce qui représente 4 millions d’euros« .

« On ne pourra pas dire que j’ai donné le terrain ! », a ajouté André Deljarry en souriantIl s’est déclaré ravi d’acter ainsi une nouvelle étape de l’ambitieux projet de nouveau campus de MBS et Sud Formation (renommé Purple Campus) sur la ZAC Cambacérès. La vente d’Alco permet en effet de dégager des liquidités pour l’investissement colossal effectué à Cambacérès.

Jean-Marc Leygue, directeur général de GGL Aménagement, et Me Emmanuel Dossa.

Accompagnement et citoyenneté

Christian Rouchon, directeur général du Crédit Agricole du Languedoc, a indiqué à l’occasion de cette signature : « Banque du territoire, nous avons vocation à accompagner tous les acteurs publics qui aident à transformer le territoire. Nous accompagnons Montpellier, la CCI, MBS. Il s’agit d’une action pleine de sens. D’autant que nous accompagnons également un client opérateur foncier de notre territoire, GGL Aménagement. Nous sommes une banque coopérative du temps long. Nous participerons ainsi à la transformation de la partie nord de Montpellier ».

Jean-Marc Leygue, directeur général de GGL Aménagement, a rappelé l’importance pour GGL Groupe d’agir de façon citoyenne. Ainsi, explique-t-il, « lors des confinements, le personnel de nos sociétés a eu une vigilance accrue pour le paiement de nos entreprises sous-traitantes des BTP et de la construction : nous les avons payées rubis sur l’ongle à hauteur de plus de 20 millions d’euros, pour ne pas accroître leurs difficultés. GGL est un groupe qui s’engage par sa citoyenneté et inscrit ses actions dans le territoire ».

André Deljarry, président de la CCI Hérault, Christian Rouchon, directeur général du Crédit Agricole du Languedoc, et Me Emmanuel Dossa à l’arrière-plan.

« Pour l’achat d’Alco, le groupement Crédit Agricole du Languedoc/GGL Aménagement ajoute l’agilité d’une banque régionale à l’expertise d’un aménageur ayant pignon sur rue depuis vingt-cinq ans. Nous allons porter le terrain d’Alco, situé près du tramway, du lycée Jean-Monnet et des locaux du Département de l’Hérault. Nous veillerons à ce qu’un vrai projet interface avec des quartiers plus difficiles qui le jouxtent –comme La Paillade, Celleneuve et le Petit Bard – y naisse. Nous avons quatre années pour y travailler avec la Ville, à compter de janvier 2021″, analyse Jean-Marc Leygue.

Regardez ci-dessous la vidéo réalisée lors de cette signature par notre partenaire presse Ecomnews.

 

Des logements mais aussi des équipements

GGL Aménagement envisage que soient bâtis sur Alco « 600 ou 700 logements répartis entre des logements sociaux, des logements pour primo-accédants et des logements libres », mais espère aussi « une programmation plus ambitieuse, comme des équipements publics, et pourquoi pas des halles ».

Selon Jean-Marc Leygue, Alco sera un quartier exemplaire en termes environnementaux. « C’est impératif aujourd’hui », juge-t-il. « Nous allons préparer les futures constructions en réfléchissant aux multimodalités et aux réseaux de chaleur notamment ».

Des emplois sauvegardés

Le président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers Laurent Villaret et Patrick Ceccotti, pour ABCD, ont salué les potentialités qu’ouvrent tant la vente du site d’Alco que le projet sur Cambacérès, en termes d’emplois dans le bâtiment. « En cette période où le paquebot BTP menace de sombrer à cause du Covid et si on ne réactive pas les permis de construire, c’est un espoir pour la profession », selon Patrick Ceccotti. « Le projet de campus à Cambacérès représente au minimum 2000 à 2300 emplois sur trois ans dans le bâtiment », a conclu Laurent Villaret.

Virginie MOREAU
vmoreau.hje@gmail.com

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité