FPI OM, Laurent Villaret : la plus grande perspective, ce sont les municipales

Par |

Alors que les voeux de la FPI Occitanie Méditerranée ont accueilli plus de 600 personnes, le 17 décembre dernier au Domaine des Grands Chais à Mauguio, Laurent Villaret trace pour l’HJE les grandes perspectives de 2020. Une année-charnière.

Interview d’Hubert VIALATTE

HJE : Quelle est la grande échéance de 2020 pour les promoteurs immobiliers héraultais ?

Laurent Villaret : « La plus grande perspective, ce sont les élections municipales de mars. On sent un rapport des candidats à l’urbanisme qui est pour le moment assez caricatural. Est-ce que l’acte de bâtir va rester dans une forme de candidature (‘ il y a trop de béton, on plante des arbres ’), ou va-t-il plus sérieusement s’inviter dans le coeur du débat ? On a l’impression que des candidats se posent la question d’une pause dans la construction. En cela, c’est caricatural. C’est la raison pour laquelle l’ABCD – association réunissant la FPI, la FFB, l’Unam, la Fnaim et la CCI Hérault – vient de publier un document intitulé Bâtir l’avenir. Nous souhaitons inviter les candidats aux municipales à s’emparer du sujet de l’aménagement urbain, en prenant conscience que construire est aussi un acte écologique. Dans le cadre de l’ABCD, nous coorganiserons plusieurs débats avec les candidats aux municipales, dans l’Hérault, pour que les enjeux de la construction de la cité de demain soient abordés. A Montpellier, ce débat devrait se dérouler début mars, en présence des candidats à l’élection municipale. Rappelons que l’acte de bâtir est le premier employeur privé régional. »



HJE : « Construire est un acte écologique » : la tournure peut sembler oxymorique… N’êtes-vous pas un peu dans une démarche marketing ?

« Pas du tout ! Les promoteurs contribuent à désimperméabiliser des sols, à lutter contre les îlots de chaleur urbaine. Nous réalisons des façades végétalisées. Il faut remettre l’acte de bâtir et l’urbanisme au centre du débat. C’est un enjeu économique, social, pour le pouvoir d’achat, pour l’attractivité du territoire et pour la planète. La construction n’est pas l’ennemie de l’écologie. L’acte de bâtir peut même être un catalyseur pour des réalisations vertueuses. »

HJE : Côté FPI, quels sont vos grands rendez-vous de 2020 ?

« Nouveauté cette année : notre grande soirée des Pyramides d’Argent ne se déroulera pas pendant le salon, mais…

Article réservé à nos abonnés

A lire en ligne (espace abonné) ou dans notre édition Print n°3289

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité