Immobilier de «Bureaux» : avec 66 000 m² placés, Montpellier devient le 4e marché régional

Par |

Selon l’analyse BNP Paribas Real Estate, Montpellier s’installe au pied du podium ce semestre devant Marseille et Nantes, avec 66 000 m² commercialisés au 1er semestre 2019, soit l’équivalent de sa moyenne décennale annuelle. En 2019, le marché des bureaux à Montpellier devrait de nouveau franchir la barre des 100 000 m², estime le commercialisateur.

Deux transactions supérieures à 10 000 m² ont contribué à cette performance : la prise à bail de 11 300 m² par le Crédit Agricole Technologies et Services à l’aéroport (transaction réalisée par BNP Paribas Real Estate) et le compte propre d’Orange sur 16 000 m² dans le campus de la Pompignane.

Sur le volume global placé, la part des locations représente 89% des surfaces (hors comptes propres et clé en main). Les transactions supérieures à 1 000 m² représentent près de 60% du marché en volume tandis que la surface moyenne de transactions s’élève à 270 m², hors méga deals, comptes propres et diffus. Les loyers restent stables sur l’ensemble de la métropole. Ainsi, la valeur prime du neuf atteint 170 € HT HC/m²/an hors parking et hors aménagement. Les dernières transactions dans le programme neuf de l’@7 CENTER, immeuble Ywood-Odysseum confirment la tenue de cette valeur.

Les loyers restent stables. En seconde main, ils sont en hausse sur le semestre de 5 %. Les secteurs les plus performants restent ceux de la périphérie et notamment celui du secteur Sud bénéficiant notamment d’une offre de dessertes en transports en commun dont le tramway et un accès direct à l’autoroute. D’une façon générale, la périphérie totalise 75% des transactions réalisées par BNP Paribas Real Estate en 2018, un chiffre tout de même inférieur de 10 % à celui de 2017.

L’offre à un an sur le marché montpelliérain a diminué de près d’un tiers depuis la fin de l’année 2018. Cette diminution s’explique uniquement par la variation de l’offre neuve qui ne représente plus que 16% de l’offre globale. Concernant l’offre future, les premiers immeubles tertiaires des ZAC Nouveau Saint Roch et République sont attendus en 2021. Attention toutefois  : « Nous entrons dans un marché en tension, sous offreur et notamment dans le neuf. Plus une seule offre supérieure à 3 000 m² est disponible en 2019. Nous avons déjà des négociations sur les livraisons 2020. Il faudra donc attendre 2021 voire 2022 pour reconstituer notre stock », commente Caroline de Boisgelin, directrice de BNP Paribas Real Estate Transaction à Montpellier.

Plus d’infos sur :  www.realestate.bnpparibas.com 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité