Inédit : GraalGarden, des jardins bio commercialisés en copropriété près de Montpellier

Par |

Il existait les jardins ouvriers, les jardins partagés et communautaires… Avec GraalGarden, la copropriété s'étend aux jardins bio et développés en permaculture. 50 parcelles aménagées au cœur d'une oliveraie sont mises à la vente à Mudaison dans l'Hérault, à proximité du Golf de Baillargues, aux portes de Montpellier. C'est une première en France…

A Mudaison dans l’Hérault, à proximité du Golf de Baillargues, émerge un nouveau concept de jardins bio et permaculture commercialisés en copropriété et implantés au cœur d’une oliveraie de 20.600 m2. GraalGarden (Fullgreen SAS) lance ainsi la vente de la première copropriété de jardins avec services. Son créateur Christian Junik n’est pas un inconnu puisqu’il est le fondateur d’APEF Services à domicile qu’il a créée puis cédée en janvier dernier. C’est dans la phase de cession de son entreprise au groupe Oui Care (O2 Care Services, Apef Services, France Présence, la Conciergerie O2…), que Christian Junik a sans doute mûri le coup d’après. Avec GraalGarden, il renoue avec l’aventure humaine de la création pour un concept environnemental inédit. « Entre jardin ouvrier, jardin partagé et communautaire, c’est le concept qui manquait », dit Christian Junik son créateur. Il a imaginé son projet comme une extension sécurisée du lieu de vie, un lieu d’échange et de convivialité dédié à la culture en jardins bio.

Christian Junik le créateur de GraalGarden

De 207 à 350 m

Aux portes de Montpellier, sur un terrain abritant 500 oliviers en production, 50 parcelles de 207 et 350 m2 chacune sont à acquérir. Elles sont toutes entourées d’arbres en production, et sont commercialisées avec l’eau, l’électricité, les outils, la caméra de surveillance privative connectable sur smartphone, la programmation de l’arrosage à distance ou selon la météo et le type de culture, le Wi-Fi sur tout le domaine, des clôtures végétales, des fruitiers sur les parties communes….

Un régisseur-conseil jardinier à l’année

Des espaces communs pour garer les véhicules sont prévus dans le projet, avec quelques bornes de rechargement, des voies de circulation à pied et une voiturette électrique qui permet le transport de charges lourdes sur les parcelles, un espace « lounge » avec mange-debout, barbecue, plancha, four à pizza, un espace « zen » au milieu d’une petite bambouseraie, un terrain de boule, un poulailler…. tout ceci à disposition des copropriétaires.Un conseiller jardin et permaculture est inclus au règlement de copropriété. Le régisseur (à l’année) sera logé sur place dans un mazet prévu à cet effet.

Les terrains en vente depuis ce mercredi 13 juin

Son concepteur espère boucler la vente des 50 lots disponibles dès septembre prochain. Il faut compter (à partir de…) 34.000 euros « acte en main » pour être propriétaire de la parcelle et copropriétaire des parties communes. Les travaux d’aménagement seront terminés au plus tard le 15 novembre, promet Christian Junik, mais l’accès aux parcelles pourra se faire dès le mois d’août. Les charges de copropriété (incluant gardiennage à l’année (nuit et jour), entretien des parties communes, eau , électricité, assurance, foncier, toilette sèche accessible handicapé, bois pour le four, gaz pour la plancha…) ne dépasseront pas « au maximum les 140 euros/mois » prévient Christian Junik qui a investi 1,7 M€ (mazet et dépendances inclus) dans ce projet. Il s’est entouré d’une solide équipe : 2 avocats, un syndic, un notaire, 1 ingénieur agricole, 1 architecte, 1 maître-d’œuvre, 2 entreprises leader pour l’équipement paysager et technologique… Ce concept haut de gamme s’adresse aux cadres et citadins qui souhaitent renouer avec la terre et le charme bucolique d’un jardin à la campagne, à proximité de la ville.

Plus d’infos sur https://graalgarden.com

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.