Montpellier / SERM et SAAM : Christophe Pérez, directeur général de Languedoc Roussillon Aménagement succède à Thierry Laget

Par |
Christophe Perez DG Serm - Saam Montpellier Métropole

Philippe SAUREL, président de Montpellier Agglomération et maire de Montpellier, a présenté ce mercredi 27 août 2014 le nouveau directeur général de la SERM et de la SAAM, les sociétés d'économie mixte d'équipement et d'aménagement de la ville et de l'agglomération montpelliéraine. Christophe Pérez, 48 ans, actuel directeur général de Languedoc Roussillon Aménagement (SEM de la Région Languedoc-Roussillon), sera, dès le 1er octobre prochain, le directeur des deux sociétés d'économie mixte, en remplacement de Thierry Laget, remercié…

Pour rappel, Thierry Laget, actuel directeur de la SERM (Société d’équipement de la région montpelliéraine) et de la SAAM (Société d’aménagement de l’agglomération montpelliéraine), est mis à disposition par la SCET (Société de Conseil et d’Expertise des Territoires, filiale à 100 % de la Caisse des Dépôts depuis février 2012) pour diriger les deux structures et appliquer la politique territoriale décidée par les élus locaux. Christophe Pérez est également issu de la SCET ; il sera mis à disposition par celle-ci. Pour Philippe Saurel, il s’agit d’un simple échange de collaborateurs assuré par la SCET, poste pour poste, sans que cela n’ait d’incidence financière pour les collectivités. Max Lévita est le président de la SERM. Philippe Saurel est le président de la SAAM.

La nomination de Christophe Pérez, déjà décidée depuis un mois et demi (sans lien donc avec le décès du président de Région), correspond à un besoin de « régénérer le fonctionnement de ces deux institutions », selon le président de l’agglomération. Le choix de Christophe Pérez correspond également à l’évolution possible des territoires montpelliérains, liée d’une part à la fusion des régions, mais aussi à la création de la future métropole montpelliéraine au 1er janvier 2015 et au projet de pôle métropolitain allant de Narbonne à Alès, Philippe Saurel ayant confirmé les contacts politiques avec les présidents d’agglomération concernés.

Faire mieux avec moins

Les orientations pour la SERM et de la SAAM attendues par Philippe Saurel :

« d’abord faire mieux avec moins, c’est notre credo (…), puis revenir à des fonctionnements beaucoup plus écartés de l’autonomie : la SERM et la SAAM ne sont pas des républiques libres. Elles ont pour mandat de mettre en application les politiques publiques en termes d’aménagement que décident d’une part l’agglomération et d’autre part la ville de Montpellier » ;

« Ensuite, il faudra donner à la SERM et à la SAAM tous les outils nécessaires pour s’adapter aux modifications internes que suscite la réforme territoriale. Nous agissons sur des périmètres constants mais si, à terme, la métropole –que j’appelle de mes vœux– se construit au 1er janvier 2015, et puis dans l’année 2015 avec la création du pôle métropolitain, on peut être amené à revoir les fonctionnements des sociétés d’équipement qui sont de notre gouvernance, en partenariat avec les autres agglomérations, et en partenariat aussi avec les autres sociétés d’économie mixte qui travaillent sur ce grand territoire » ;

« Enfin il faut revoir et rationaliser le fonctionnement économique de la SERM et de la SAAM. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le commissaire aux comptes qui en a fait l’exposé ». « La situation de la SERM et de la SAAM n’est pas catastrophique, n’est pas désespérée, mais elle est préoccupante, et je cite les termes mêmes du commissaire aux comptes… » a conclu le président de l’agglomération.

Un audit est en cours sur les deux structures (SERM et SAAM). Ses conclusions seront rendues courant octobre, après la prise de fonction de Christophe Pérez.

 

> Plus sur Languedoc Roussillon Aménagement :

www.lr-amenagement.fr/

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité