Avocats : Apocalypse now à l’Efacs Montpellier

Par |
© HJE, Daniel Croci

Alors que l’Ecole de formation des avocats Centre Sud vient de changer de président (lire l’article HJE), le cycle de formation intiale et continue se poursuit de très belle manière. Gérard Davet et Fabrice Lhomme, deux grands journalistes d’investigation* et grands reporters que l’on ne présente plus, auteurs ensemble de best sellers comme Un président ne devrait pas dire ça, étaient à l’Efacs début février. Un hommage a été rendu au Bâtonnier Charles-Henri Coste, tout récemment disparu. 

 

On sait que dans le monde politique, leurs écrits ont des incidences assez considérables, a précisé Olivier Goujon. « Ils viennent pour la troisième fois à l’Efacs – une venue essentiellement due au bâtonnier Françoise Auran-Viste, qui les connaît personnellement – alors qu’ils sont très sollicités. Faire profiter les élèves de l’Efacs de leur expérience et de leurs propositions quant à la liberté d’informer et à la rigueur face au secret de l’instruction est un grand plaisir et un honneur. Les avocats que nous sommes et les élèves avocats doivent se poser la question de la compatibilité de cette ouverture avec nos règles professionnelles, des principes aussi importants que la présomption d’innocence. Pour un dialogue fructueux ».



Et pour apporter le contradictoire – et non pas la contradiction – Me Goujon a proposé à 2 avocats d’être présents lors de cette table ronde : le bâtonnier Michèle Tisseyre, par deux fois membre du CNB, et Me Philippe Expert, avocat pénaliste nîmois – qui a une expérience ordinale «considérable». «Tous les deux, dans l’exercice de leur profession, ont toujours veillé à ce que la qualité de la défense se fasse en conformité avec tous les principes de la profession, dont la protection du secret professionnel et de l’instruction» a salué le président. (DC)

* Après Un président ne devrait pas dire ça… (Stock, 2016), Inch’Allah : l’islamisation à visage découvert (Fayard 2018), La Haine (Fayard, 2019), ils viennent de publier Apocalypse Now (Fayard, 2020) analysant 3 affaires politiques sensibles, dont la campagne présidentielle de François Fillon et les révélations ayant conduit l’ancien Premier ministre à une mise en accusation.


Hommage au bâtonnier Charles-Henri Coste

Le plus récent président de l’école a rendu hommage au premier président-fondateur de l’esprit Efacs, Charles-Henri Coste, tout récemment disparu. Pour Olivier Goujon : « il était absolument délicieux, d’une courtoisie extrême, tout autant qu’il fut un brillant avocat ». Hasard du calendrier, quelques jours après le vote du conseil d’administration pour élire Me Olivier Goujon, Charles-Henri Coste était inhumé à Béziers, le 22 janvier 2020. En préambule de la formation où les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont évoqué le secret professionnel et le secret de l’instruction, le nouveau président de l’Efacs lui a rendu un hommage appuyé : «En tant qu’homme, il était un très grand professionnel doté d’une attitude extrêmement confraternelle… Il ne faut pas s’étonner qu’il ait été élu bâtonnier du barreau de Montpellier et premier président de l’école de formation issue du regroupement des centres de formation professionnelle des cours d’appel de Montpellier, Nîmes et Clermont-Ferrand. Un territoire vaste – le viaduc de Millau n’existait pas – qu’il a fallu construire en partant de rien et créer des relations entre 17 barreaux qui ne se connaissaient pas. Il faut le reconnaître, cela a été la mission première de Charles-Henri Coste, et il l’a menée avec beaucoup de brio. Par la suite, dans sa vie, il nous a montré qu’au delà de sa courtoisie extrême, il avait également une certaine pugnacité pour faire valoir ses opinions. C’est une grande perte». (DC)

La direction de l’Hérault Juridique & Economique adresse à la famille et aux proches de Me Charles-Henri Coste ses plus sincères condoléances et l’expression de sa sympathie la plus profonde.


HJE n°3294 A lire cette semaine en ligne (espace abonné)


Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité