Le point sur la revalorisation de l’indemnité légale de licenciement

Par |
bureau

Dans le cadre de la réforme du droit du travail, le décret officialisant la revalorisation de l'indemnité légale de licenciement a été publié dans la foulée des ordonnances. La hausse, accordée en contrepartie de la barémisation des dommages-intérêts en cas de licenciement abusif, reste limitée aux dix premières années d'ancienneté.

Condition d’ancienneté

Désormais, selon les articles 39 et 40 de l’ordonnance relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail (n° 2017-1387), l’ancienneté dans l’entreprise que doit justifier un salarié pour ouvrir droit à l’indemnité de licenciement est de huit mois ininterrompus, au lieu d’une année.

Cette condition d’ancienneté ne s’applique pas en cas de licenciement pour inaptitude suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, ni en cas de rupture conventionnelle.

De plus, selon l’article 4 du décret n° 2017-1398, le nouveau calcul de l’indemnité légale de licenciement concerne non seulement les licenciements, mais aussi les mises à la retraite et les ruptures conventionnelles, prononcés postérieurement à la publication du décret, soit à compter du 27 septembre 2017.

Montant

Dorénavant, concrètement, l’indemnité légale de licenciement ne peut être inférieure à : «un quart de mois de salaire par année d’ancienneté, pour les années jusqu’à dix ans » plus « un tiers de mois de salaire par année d’ancienneté, pour les années à partir de dix ans ».

Le salaire de référence est ainsi calculé, suivant la solution la plus avantageuse pour le salarié

(…/…)

Retrouvez la version intégrale de cet article dans l’Hérault Juridique & Economique print du jeudi 19 octobre 2017 (n° 3173) et dans votre Espace Abonnés.

Vous abonner à l’HJE numérique (moins de 14 cts par jour soit 48 €TTC/an)

François TAQUET, avocat,
spécialiste en droit du travail et protection sociale

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.