Efacs Montpellier, université de droit social 2019 : décrypter l’actualité des réformes

Par |

Organisée par l’Ecole des avocats Centre Sud (Efacs) à Ajaccio du 26 au 29 août prochain, l’Université de droit social 2019 permettra l’interactivité des échanges entre représentants de la direction générale du travail, universitaires, juristes et avocats afin de dresser un bilan de l’actualité sociale, tant du point de vue jurisprudentiel que législatif. Renouvelée d’année en année, cette formation a désormais une portée nationale.

Créée depuis une quinzaine d’années par l’Ecole des avocats Centre Sud (Efacs), l’Université d’été de droit social se tient désormais tous les ans en Corse. En 2019, elle aura lieu à Ajaccio durant 4 jours (du 26 au 29 août*) sur le thème « actualités législatives, jurisprudentielles et réglementaires. » Pour Paul-Henri Antonmattéi, professeur à l’Université de Montpellier, doyen honoraire de la Faculté de droit et des sciences politiques de Montpellier, et président délégué de Barthélémy Avocats, qui assure la direction de cette Université d’été : « L’objectif est de faire le point sur l’actualité sociale juste avant la rentrée, et nous sommes privilégiés dans la mesure où plusieurs grandes réformes ont eu lieu ces dernières années au cours de l’été, les textes étant publiés en août ou septembre. Cela a permis aux auditeurs d’avoir en primeur une première lecture des réformes. »

Privilégier les échanges entre les professionnels du droit

Paradoxe pour une Université, elle n’est pas de nature universitaire. L’idée est en effet d’accueillir les responsables de la direction générale du travail qui participent à la confection de la loi, les magistrats qui fabriquent la jurisprudence, les universitaires et de les faire échanger avec les avocats et les juristes qui, forts de leur expérience du terrain, font part en retour de leur ressenti.Paul-Henri Antonmattéi indique : « Yves Struillou, le directeur général du travail, est venu expliquer les réformes les 3 ou 4 dernières années. Nous recevions précédemment les magistrats de la chambre sociale de la cour de cassation, mais ils n’ont plus l’autorisation de venir dans les manifestations où il y a des avocats. »

Une rencontre annuelle de dimension nationale

Du côté des avocats, toutes les générations sont représentées et on estime qu’environ 70 % d’entre eux reviennent année après année. Le nombre de participants est limité à une cinquantaine de personnes. « Cette Université d’été a maintenant une audience nettement nationale. En plus des avocats issus des 17 barreaux de l’Efacs, nous enregistrons des inscriptions d’avocats membres des barreaux de Paris et de la région parisienne, de l’Ouest, du Centre, de l’Est… », explique le bâtonnier Françoise Auran-Viste, déléguée à la formation continue de l’Efacs. « Cela permet de brasser des pratiques et des expériences locales fort différentes », observe Paul-Henri Antonmattéi.

…/…

Suite de l’article dans votre espace Abonné

Nos articles « Juridique »

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité