Future Cour administrative d’appel d’Occitanie : les sites d’accueil en cours de validation

Par |

Si la destination – Toulouse ou Montpellier – de la future Cour administrative d'appel d'Occitanie n'est pas encore décidée, les sites pour accueillir l'instance de justice ont été validés et doivent faire l'objet d'une expertise et d'une étude de faisabilité.

Le vice-président du Conseil d’Etat, Bruno Lasserre, était à Montpellier le 19 avril dernier pour découvrir de visu les sites potentiels qui pourraient accueillir la future instance. Si, à Toulouse, c’est l’ancien bâtiment du rectorat qui a retenu l’attention du Conseil d’Etat, à Montpellier, il s’agit du site de l’état-major et de ses annexes, boulevard Henri IV (voir notre photo).

Selon les services de la Ville de Montpellier, le site de l’état-major montpelliérain présente « des avantages non négligeables qui pourraient faire la différence. D’abord, sa situation géographique, en plein cœur de ville, desservi par les transports en commun, et à proximité du palais de justice et du tribunal administratif. Ensuite, le caractère solennel du bâtiment, adapté à son futur usage ».

Un bureau d’études va auditer les deux sites potentiels à Toulouse et Montpellier. Le choix définitif devrait être annoncé en juillet.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité