Hérault / La gendarmerie lance l’’appli pilote ““ Stop Cambriolages ””

Par |

C’est en présence du préfet de région, Pierre DE BOUSQUET DE FLORIAN, que la gendarmerie de l’Hérault a lancé, depuis sa compagnie de Castelnau-le-Lez, la première application pour smartphones et tablettes destinée à la prévention des cambriolages et des atteintes aux biens.

Pour se la procurer, il suffit depuis le 17 avril de se rendre sur les plates-formes Apple Store (pour l’environnement Mac et IPhone) ou sur Google Market (Androïd) et de la télécharger gratuitement (et sans modération). L’application couvre pour l’instant toutes les communes du département de l’Hérault. Mais après ce test grandeur nature, le ministère de l’Intérieur pourrait décider de l’étendre à l’ensemble de la France.

L’application “ Stop Cambriolages ” a été conçue par les élèves ingénieurs de troisième année de l’école EPITECH Montpellier. Un cahier des charges a été défini en octobre 2012. 150 jours/hommes ont été nécessaires pour réaliser ce projet pédagogique (ce qui équivaut à 75 000 euros de développement ingénierie). L’appli “ Stop Cambriolages ” vient d’être livrée dans sa version bêta et peut d’ores et déjà être téléchargée.

L’APPLICATION PILOTE “ STOP CAMBRIOLAGES ” est en quelque sorte le tout-en-un de la prévention des atteintes aux biens, mais également un outil interactif qui permet de recevoir des alertes personnalisées ou géodédiées.

Car outre la possibilité d’obtenir très rapidement l’adresse et les coordonnées de la gendarmerie la plus proche, de se préinscrire à l’Opération Tranquillité Vacances ou d’obtenir d’un simple clic le numéro d’urgence des services de police, de gendarmerie et d’aide aux victimes (17)… elle permet de recevoir, grâce à la géolocalisation, des messages ciblés.

L’application contient également une page “ prévention ” contenant des conseils pour se prémunir des cambriolages et une page “ réaction ” définissant la conduite à tenir en cas de cambriolage (respect de l’intégrité des lieux pour faciliter le travail de la police scientifique), couplées à une touche “ alerte ” permettant de contacter la brigade de gendarmerie la plus proche grâce à une fonction de géolocalisation.

Extrait de l’article de Daniel CROCI, publié dans l’Hérault Juridique & Economique du Jeudi 2 MAI avril 2013. ABONNEMENT

Sur notre photo : les élèves ingénieurs de l’école de l’innovation
et de l’expertise informatique EPITECH ; (à gauche)
le colonel Eric STEIGER, commandant de la compagnie de gendarmerie
de l’Hérault ; (au centre) Thomas FRAISSE, directeur pédagogique
d’EPITECH ; et (à droite) le préfet Pierre DE BOUSQUET, qui
a félicité le lieutenant-colonel MERIAUX (photo du haut), porteur
du projet, pour son acuité technique et financière : en faisant appel
à EPITECH dans le cadre d’une convention, outre l’exemplarité de
cette action de formation et de valorisation de jeunes ingénieurs,
une économie de l’ordre de 75 000 euros a réalisée par l’État.

Voir tous les articles de la rubrique JURIDIQUE

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité