Le TGI de Béziers renomme ses salles d’audience

Par |
tgi-beziers-audience-rentree-2018-luc-barbier
©HJE2018, M. Deschamps

Les salles d'audience de la cité judiciaire de Béziers vont bientôt porter le nom d'illustres personnalités du Biterrois et de la Justice.

A l’occasion de l’audience solennelle de rentrée du 25 janvier dernier, Luc Barbier, président du tribunal de grande instance de Béziers, a indiqué que pour entrer concrètement dans le cadre du projet « Justice et bien-être » de la cité judiciaire, des ajustements pratiques et symboliques allaient être engagés au sein des services de l’institution judiciaire. Ainsi, les salles d’audience, qui n’étaient identifiées que par de simples lettres, auront très prochainement un nom. Celui d’une personnalité marquante ou historique soit de l’arrondissement biterrois, soit du monde de la Justice. « Une initiative qui devrait rendre les salles et l’attente des justiciables moins froides » a estimé Luc Barbier.

De Pierre-Paul Riquet à Simone Veil

Ainsi la salle d’audience A, plus spécifiquement dédiée aux affaires du tribunal de commerce, portera le nom de Pierre-Paul Riquet, enfant de Béziers et serial entrepreneur, à l’origine de la réalisation du canal du Midi.

La salle d’audience B qui abrite régulièrement le conseil de prud’hommes, sera dénommée Molière. En référence à la théâtralisation de certaines audiences ? Et plus certainement pour rappeler l’ex-tribunal d’instance de Pézenas (et allusion au projet de réforme du réseau judiciaire).

La salle C portera le nom d’un autre enfant du pays, Jean Moulin, dont le charisme historique et l’action pour la liberté ont marqué à jamais l’identité biterroise et nationale.

La salle D sera baptisée du nom d’une très grande personnalité du monde juridique contemporain, celui de Simone Veil. Les ayants droit ont donné leur accord.

La salle E sera celle de Robert Badinter, robe et figure emblématique à qui l’on doit l’abolition de la peine de mort en France, et qui a également accepté que son nom soit apposé sur une des salles de la cité judiciaire biterroise inaugurée en 2016.

« La volonté est de donner un supplément d’âme à ce tribunal » a conclu le président du TGI de Béziers.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité