114e congrès : les notaires sortent de leur zone de confort en évoquant le territoire

Par |

A la Une de l'Hérault Juridique cette semaine (n°3199 19 au 25 avril 2017). La ville, l’agriculture, la forêt, l’environnement… Lors de leur 114e congrès, qui se déroulera à Cannes du 27 au 30 mai, les notaires suggéreront des adaptations du droit sur des sujets habituellement délaissés. La profession proposera une refonte des Safer ou des outils de densification urbaine. Pierre Rabhi et François Baroin interviendront à cette occasion…

Demain, le territoire

« Explosion démographique, réchauffement climatique, épuisement des énergies fossiles, autant de déséquilibres causés par l’homme ». «Assurer la transition énergétique», «Comment contrôler l’expansion urbaine ? », «Comment revitaliser les centres-villes ?». Les images de paysages urbains et ruraux qui défilent sur l’écran et les phrases qui s’y inscrivent pourraient faire croire qu’il s’agit d’une vidéo diffusée lors d’un symposium d’urbanistes, voire à une réunion d’écologistes. En fait, il s’agit du clip officiel de présentation du 114e congrès des notaires, qui se déroulera à Cannes du 27 au 30 mai.

En choisissant comme thème « Demain, le territoire », la profession sort de sa zone de confort. Loin des enjeux de la propriété immobilière ou de l’acte authentique, qui font le quotidien des études et étaient à leur programme ces dernières années, les notaires vont plancher, lors de leur prochain congrès annuel, sur des enjeux contemporains : l’avenir de l’agriculture, de l’énergie et de la ville. On doit cette audace au président du congrès, Emmanuel Clerget, notaire à La Charité-sur-Loire (Nièvre), qui a puisé ses idées « dans l’intimité de (sa) bibliothèque, en relisant L’identité de la France de Fernand Braudel ». Chaque année, un praticien est nommé par ses pairs pour présider le congrès qui aura lieu deux ans plus tard. Il choisit le thème, puis une équipe de travail d’une petite dizaine de notaires. Les heureux élus produisent, bénévolement, des réflexions et des propositions qui, espèrent-ils, alimenteront les travaux législatifs et réglementaires des années à venir.

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.