Coup d’envoi à l’incubateur du Barreau de Montpellier

Par |
lancement-incubateur-barreau-montpellier
©HJE 2018, Y. Topol

L’importante participation à la journée inaugurale de l’Incubateur du Barreau de Montpellier (IdBM) montre l’intérêt des avocats pour l’innovation. Les conférences de la matinée ont mis en évidence la nécessité d’ouvrir le métier sur les possibilités offertes par les technologies du numérique, notamment l’intelligence artificielle et la Blockchain. Mais l’innovation peut prendre d’autres formes, en particulier sur le plan social. 

La création de l’Incubateur du Barreau de Montpellier (IdBM) répond visiblement à une forte attente, à en juger par la forte assistance de 150 personnes qui a participé à sa journée inaugurale le 12 octobre dernier. Dans son discours d’accueil, le Bâtonnier Bernard Béral (lire son interview) s’est déclaré « fier de voir le Barreau de Montpellier, aux côtés des grands Barreaux, se doter d’un incubateur. Il présente l’originalité de prendre le statut d’association loi 1901, ce qui va lui permettre d’avoir une plus grande autonomie. » Rappelant le formidable travail accompli depuis 1 an sous l’impulsion de Me Mélanie Parnot, présidente de l’incubateur (lire son interview), il s’est réjoui de la présence à Montpellier de ce nouvel outil voué à « promouvoir l’innovation numérique, encadrer, assister tous les projets appelés à émerger dans les mois et les années à venir. »

A lire aussi : Le Bâtonnier Bernard Béral : « Il faut être présent »

A lire aussi : Me Mélanie Parnot  » La présidente de l’Incubateur du Barreau de Montpellier (IdBM), l’interview »

 

De 2 à 150 Legal Tech

L’intervention de Me Lise Damelet, la référente nationale dans la création d’incubateurs de barreaux (Lire l’interview), lue par le Bâtonnier Bernard Béral, a rappelé que depuis la création de l’incubateur de Paris en 2014, le nombre de Legal Tech créées par des avocats ou des non avocats est passé de 2 à 150. Soulignant le puissant développement des outils numériques au cours des 20 dernières années, Me Lise Damelet interpelle ses confrères et consoeurs : « Qu’avons-nous fait de l’utilisation de ces nouveaux outils numériques, d’Internet et de l’Intelligence artificielle pour délivrer nos services ? Qu’avons-nous fait pour accompagner les cabinets d’avocats de petite taille dont l’activité principale paraît parfois grignotée par certaines Legal Tech ? Qu’avons-nous fait pour faciliter l’accès au droit des justiciables à l’heure des 50 millions de téléphones portables français et de l’utilisation massive d’Internet ? Qu’avons-nous à offrir aux entrepreneurs de la net economy ?… »

Mutualisation des efforts

Si les constats peuvent paraître alarmants, par contre, « nous en sommes aussi à cette innovation ordinaire, celle portée par les 12 incubateurs des barreaux déjà constitués, dont celui de Montpellier » avance Me Lise Damelet. Le réseau national des incubateurs en cours de constitution ouvrira notamment la voie à une…

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité