Dorothée Le Fraper du Hellen, une avocate héraultaise nommée à l’ONU

Par |
avocat-le-frapper-onu

Dorothée Le Fraper du Hellen, inscrite au barreau de Montpellier, vient d’être nommée au poste de Chef du Bureau de la Défense du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), par le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres.

Dorothée Le Fraper du Hellen, de nationalité française, entrera en fonctions dans quelques semaines après une période transitoire, succédant ainsi à Me François Roux, qui a occupé le poste de Chef du Bureau de la Défense de mars 2009 à février 2018. Elle a 25 ans d’expérience dans les domaines du droit international et du droit pénal. De 2013 jusqu’à sa nomination, elle a été commise d’office à l’effet de protéger les droits et intérêts de l’accusé Hassan Habib Merhi au Tribunal spécial pour le Liban ; elle est admise sur la liste des conseils depuis 2012.

Conformément à l’article 13 du statut du TSL, en consultation avec le président du tribunal, le secrétaire général nomme une personnalité indépendante Chef du Bureau de la Défense, laquelle nomme à son tour les fonctionnaires du Bureau et établit une liste de conseils de la défense. Le Bureau de la Défense protège les droits de la défense et apporte un soutien et une assistance aux conseils de la défense et aux personnes ayant droit à une aide juridique, sous la forme de recherches juridiques, de rassemblement d’éléments de preuve ou de conseils juridiques si nécessaire.

Dorothée Le Fraper du Hellen est inscrite au barreau de Montpellier depuis 1993. Elle a d’abord travaillé au sein de la Commission internationale des Juristes à Genève, avant de rejoindre le cabinet d’avocats Gambetta Avocats à Montpellier. L’avocate a acquis une grande expérience en droit pénal international au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), et s’est spécialisée dans le domaine des droits de l’Homme, puis a participé à plusieurs missions d’évaluation de la situation des droits de l’Homme et du fonctionnement de la justice dans divers pays d’Europe et d’Afrique. Elle est également à l’origine de plusieurs requêtes déposées devant la Cour européenne des droits de l’Homme à Strasbourg.

La présidente du TSL a félicité Me Le Fraper du Hellen, déclarant : « l’une des “premières” au TSL a été la création d’un Bureau de la Défense indépendant » et ajoutant : « L’égalité des armes est un principe essentiel en droit pénal en général et, naturellement, en droit pénal international ». Elle a souhaité à l’avocate montpelliéraine un plein succès dans l’accomplissement de ses fonctions de nouveau
Chef de Bureau de la Défense.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité