Les magistrats et greffières installés au TGI de Montpellier

Par |
HJE 2017 Yves Topol

Le tribunal de grande instance de Montpellier a officiellement accueilli, le 8 septembre 2017, 9 nouveaux magistrats, 5 nouvelles greffières et 4 personnes du service administratif.

Au siège Pôle pénal Carole Harand-Daux, précédemment conseillère à la chambre des appels correctionnels de la cour d’appel de Nîmes, est nommée première vice-présidente. Elle prend en charge la direction et la coordination du pôle pénal en remplacement de Marcel Tastevin, qui devient juge de l’exécution. Alice Guilloux, précédemment juge des enfants au TGI de Toulon, est nommée vice-présidente. Elle est chargée des fonctions de juge des libertés et de la détention (JLD). Les deux autres JLD sont Elisabeth Chauvet, coordinatrice du service, et Sabine Leclercq. Toutes les deux, vice-présidentes au TGI de Montpellier, exerçaient déjà ces fonctions sans avoir le titre de juges spécialisées. Le greffe des JLD se compose désormais de 4 personnes. Il est renforcé avec l’arrivée de Julie Barale, auparavant au TGI de Meaux, et de Jessica Giroix, précédemment au conseil de prud’hommes de Paris. Tribunal des enfants Camille Camborde, précédemment vice-présidente au TGI de Béziers, est nommée vice-présidente chargée des fonctions de juge des enfants. Au sein du tribunal pour enfants, elle est la 4e titulaire à un poste laissé vacant depuis septembre 2015. Le greffe de ce tribunal est renforcé avec l’arrivée de Sabrina Alili, précédemment en poste au tribunal de Pontoise. Tribunal d’instance Amélie Giroux, juge placée auprès du premier président de la cour d’appel de Montpellier, est nommée juge au TGI . Elle renforce le tribunal d’instance (TI) de Montpellier dans ses activités civiles et présidera les audiences du tribunal de police jugeant les contraventions de 5e classe. Héloïse Hebles, précédemment juge de l’application des peines à Rodez, est nommée juge chargée du service du TI de Montpellier. Elle se consacre désormais à la fonction de juge des tutelles vouées à la protection des personnes majeures et de leur patrimoine, lorsqu’elles ne sont plus en état de veiller à leur propre intérêt. Autre changement,...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité