Tribunal judiciaire de Béziers : les avocats sonnent le glas de leur barreau (vidéo)

Par |

Présents en force lors de l’audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Béziers le 24 janvier, les avocats du barreau local ont mis en scène le spectre de la mort qui menace leur profession dans la ville. La faute selon eux au projet de réforme des retraites. 

Haie funèbre d’avocats portant des masques blafards, statue à l’avocat inconnu, cercueil, revendications inscrites sur des petits ballons noirs… les avocats ont largement mis en avant les symboles de deuil de leur profession pour accueillir les participants à la première audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Béziers, le 24 janvier dernier.

Lire aussi : Tribunal judiciaire de Béziers : poursuivre « l’excellent travail » et appliquer les réformes

 

Quid de l’avenir des jeunes avocats ?

A l’intérieur de la salle d’audience Simone-Veil, la parole a d’abord été donnée au bâtonnier Bernadette Llados-Hérail, à titre exceptionnel. « Un tsunami a ébranlé la profession. Il s’agit du projet de réforme des retraites », a-t-elle d’emblée averti. Après avoir rappelé les grandes revendications de la profession (cf intervention du bâtonnier Rémy Lévy), elle s’est interrogée sur l’avenir : « Ceux qui voudront devenir avocats ne pourront plus exercer à titre individuel et libéral. Ils opteront pour le statut de salariés. Cela signifie que les avocats intégreront de grosses structures, des cabinets surdimensionnés, des grands groupes, des banques, des assurances, qui désormais auront leur propre service juridique ».

A lire aussi • Les avocats s’invitent à l’audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Montpellier

 

Le bâtonnier Bernadette Llados-Hérail. © HJE 2020, Yves Topol

Préserver l’égal accès à la justice, partout en France

Le bâtonnier Bernadette Llados-Hérail a insisté sur la menace que fait peser la réforme sur les territoires défavorisés. La difficulté des jeunes avocats à pouvoir exercer sous forme libérale « aura un impact sur le maillage territorial, privant ainsi les citoyens du droit à être défendus correctement et à bénéficier de l’accès au droit de qualité. La disparition des cabinets d’avocats mettra en péril les droits de la défense. A terme, si les auxiliaires de justice que sont les avocats ne sont plus à proximité des palais de justice, le contentieux ne pourra plus être correctement traité et cela impliquera un transfert de ce contentieux vers d’autres juridictions. Les avocats de France se sont mobilisés contre le projet de réforme de manière unie et solidaire, non seulement pour défendre leur profession, mais aussi les intérêts de tous les citoyens, à savoir bénéficier d’un égal accès à la justice ».

A lire aussi • Avocats, le Bâtonnier Rémy Lévy : Qui veut d’une retraite injuste ? (vidéo)

 « Ce projet de réforme augure la création de déserts judiciaires »

« Le projet de réforme est une réelle atteinte à l’institution judiciaire, et pour sauver celle-ci, les 70.000 avocats de France ont décidé de se battre », affirme le bâtonnier Bernadette Llados-Hérail. Elle redoute pour l’avenir la création de disparités entre territoires, d’un département à l’autre ou au sein d’une même région. Selon elle, « ce projet de réforme, sous couvert d’égalité, va créer ou accentuer les inégalités. Il augure la création de déserts judiciaires dans un avenir prévisible ». En guise de conclusion, le bâtonnier Bernadette Llados-Hérail a brandi l’affiche symbolisant l’épitaphe à inscrire sur le cercueil du barreau de Béziers : « Ici gisent 170 avocats du barreau de Béziers et de la cour d’appel de Montpellier, 1810-2020 ».


A lire aussi

• Tribunal judiciaire de Béziers : poursuivre « l’excellent travail » et appliquer les réformes

• Les avocats s’invitent à l’audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Montpellier

• Avocats, le Bâtonnier Rémy Lévy : Qui veut d’une retraite injuste ? (vidéo)


N°3191 23 janvier

A lire en ligne (espace abonné)

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité