Une avocate montpelliéraine au procès du Médiator

Par |

En association avec Me Claude Lienhard, qui exerce à Strasbourg, l’avocate montpelliéraine Me Catherine Szwarc participera au gigantesque procès pénal du Médiator prévu à Paris durant plus de six mois.

Lors du procès pénal du Médiator prévu au tribunal de grande instance de Paris, du 23 septembre jusqu’au 30 avril 2020, Me Catherine Szwarc et Me Claude Lienhard représenteront les intérêts d’environ 160 victimes, la plupart issues du Grand Sud. Ce procès hors normes concernera au total quelque 4.000 victimes, et près de 400 avocats y interviendront. Le nombre de prévenus s’élève à 25, dont 11 personnes morales représentant diverses entités liées au laboratoire Servier. Ils sont mis en examen pour tromperie aggravée et homicides et blessures involontaires. Rappelons que le Médiator, médicament contre le diabète vendu comme un coupe-faim, a été commercialisé par le laboratoire Servier de 1976 à 2009. Il a été consommé par quelque 5 millions de personnes. Pouvant provoquer notamment de graves lésions cardiaques, il aurait entraîné le décès de 500 à 2.000 personnes selon les estimations.

Des spécialistes de la défense des victimes d’accidents collectifs

Les 2 cabinets de Me Catherine Szwarc et de Me Claude Lienhard ont acquis une expertise importante dans la défense des victimes d’accidents collectifs. Outre la défense des victimes du Médiator depuis 2010, ils interviennent également pour celle des victimes de l’explosion de Rosny-sous-Bois (2014), des attentats de Paris (13 novembre 2015) et de l’attentat de Nice (14 juillet 2016).

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité