Alain Bosetti, l’interview : le chef d’entreprise doit pratiquer l’agilité relationnelle

Par |
alain-bosetti-printemps-des-reseaux-montpellier-2018
©HJE2018, Daniel Croci

Soft skills et agilité relationnelle… l'homme de communication Alain Bosetti, présent au 1er Printemps des Réseaux à Montpellier, conseille la mise en réseau pour booster les relations d'affaires. Interview.

Alain Bosetti, auteur de l’ouvrage Comment développer votre activité avec votre réseau relationnel et créateur de Place des Réseaux (webmagazine des entrepreneurs en réseaux), est le parrain de cette première édition du Printemps des Réseaux. Il s’est également illustré sur BFM Business pendant sept ans en tant que coach d’entrepreneurs à la BFM Académie. Il explique, pour l’HJE, sa façon de voir les réseaux et leur utilité pour le chef d’entreprise (interview du 2 juillet 2018). 

HJE : Pourquoi votre présence à Montpellier ?

Alain Bosetti : « Je suis très honoré d’avoir été sollicité par la CCI de l’Hérault pour cet événement. J’interviens ce soir pour le Printemps des Réseaux lors d’une conférence sur l’agilité relationnelle, pour aider les entrepreneurs à se développer grâce aux réseaux, parce que très souvent pour une TPE, une PME, le chiffre d’affaires dépend du relationnel du dirigeant. Le relationnel pèse autour de 25 à 30% du chiffre d’affaires de l’entreprise. »

Il y a réseaux et réseaux…

« Il y a en effet deux types de réseaux économiques : formels et informels. Les réseaux informels à partir de l’environnement direct que le dirigeant connaît et qu’il fédère. Et les clubs et réseaux très formalisés, comme ceux qui sont présents sur cet événement. Les réseaux sont par nature multiples. Il y a ceux qui permettent de rompre l’isolement, d’attaquer des marchés ensemble, de chasser en meute… »

Faut-il être multiréseaux ?

« Il faut être très clair lorsqu’on veut rejoindre un réseau, et se poser les questions suivantes : « quel est mon objectif ? » « Mon objectif coïncide-t-il bien avec les valeurs et la fonction du réseau que je rencontre ? » Si c’est le cas, il faut tester pendant quelque temps… Le réseau est à la fois un outil et une approche de vie. A partir de l’objectif fixé, on construit sa stratégie réseau. Si effectivement, pour atteindre ses objectifs, il faut appartenir à deux ou trois réseaux, très bien. Il ne faut pas oublier qu’appartenir à un réseau, c’est aussi donner beaucoup et contribuer. Il faut avoir conscience du temps. Une journée ne fait que 24 heures. Entre son métier de chef d’entreprise, sa vie personnelle, ses vies associatives… il faut du temps. Je conseille de ne pas saupoudrer, de ne pas papillonner, et lorsqu’on est sur un réseau, d’y aller à fond. »

Comment intégrer l’agilité relationnelle ?

« L’agilité relationnelle, c’est la capacité pour son entreprise à connecter les idées, les ressources et les hommes. Dans mes conférences, je fais un parallèle avec les animaux…

Logo-HJE+

Article publié dans son intégralité dans votre espace abonné et dans notre édition print du jeudi 5 juillet 2018, Hérault Juridique & Economique n°3210.Abonnement

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité